Régimes de retraite des employés municipaux : une autre volte-face de François Legault
samedi 25 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – Comme les volte-face sont devenues une marque de commerce à la CAQ, François Legault a procédé à un autre revirement hier sur l'enjeu des régimes de retraite des employés municipaux. Le chef caquiste a annoncé aux Québécois qu'il reniait sa plateforme et qu'il n'attendrait pas le rapport du comité D'Amours avant d'imposer une solution.

« Le manque de rigueur qui caractérise la CAQ est inquiétant. François Legault fait preuve d'irresponsabilité en ce qui concerne les régimes de retraite des employés municipaux. Il a promis de créer un comité alors qu'il en existe déjà un, et là il nous promet d'imposer une solution avant même d'entendre les recommandations de ce comité! Quel manque de respect pour les représentants des municipalités et des employés qui ont été consultés par ce comité, sans parler des experts du comité », a déclaré le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Blainville, Bernard Généreux.

Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Rousseau, Nicolas Marceau, déplore quant à lui l'amateurisme dangereux de François Legault dans ce dossier. « François Legault n'en finit plus de se contredire. Dans sa plateforme, la CAQ propose "un comité d'experts [qui] sera aussi mis en place pour proposer des solutions durables à la gestion des régimes de retraite des employés municipaux". Or, un tel comité existe déjà depuis plusieurs mois! Ce comité est présidé par Alban D'Amours et est composé d'experts reconnus. Il faut croire que François Legault avait oublié l'existence du comité au moment de rédiger sa plateforme! »

Un enjeu important qui commande de la responsabilité

Pour le Parti Québécois, il n'est pas question de jouer au matamore avec les retraites des travailleurs. « Au Parti Québécois, nous faisons confiance aux experts du comité D'Amours et nous nous inspirerons de leurs recommandations pour régler cette problématique dans les meilleurs délais. Nous serons responsables et nous agirons dans l'intérêt des Québécois », a conclu Nicolas Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?