Secteur public - Réaction de l’opposition officielle à l’entente
lundi 21 décembre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – Le porte-parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor, Gaétan Lelièvre, est satisfait que le résultat des négociations des employés du secteur public avec le gouvernement se traduise par une entente négociée. « Le gouvernement Couillard est revenu à la raison et a reconnu que ses premières offres étaient un affront à nos professeurs, à nos infirmières, et à tous les autres employés de l’État », a-t-il déclaré.

Par contre, le député de Gaspé se désole du fait que les enfants, les parents et les travailleurs du Québec aient fait les frais de la position dogmatique du gouvernement dans ces négociations. « Le gouvernement a déposé ses offres initiales en décembre 2014. Or, ce n’est qu’au cours des dernières semaines qu’il a enclenché une véritable négociation et considéré les demandes des travailleurs de l’État. Si le gouvernement, par l’entremise du président du Conseil du trésor, avait agi raisonnablement, des grèves auraient pu être évitées, et de nombreux parents ainsi que la population en général auraient été bien moins affectés », a-t-il poursuivi.

Le Parti Québécois souhaite redonner à l’État le haut niveau d’expertise dont il a déjà bénéficié. Pour ce faire, la fonction publique doit être compétitive et attrayante pour les professionnels et les travailleurs qui ont le goût de s’investir et d’offrir aux Québécoises et aux Québécois des services publics de qualité. Au cours des prochaines années, nous serons en mesure de constater si l’entente actuelle aura permis d’atteindre cet objectif; souhaitons-le. D’ici là, le gouvernement Couillard et le ministre Coiteux devront changer leur attitude face aux employés de la fonction publique », a ajouté Gaétan Lelièvre.

Maintenant que ce dossier est réglé, le Parti Québécois continuera de talonner le gouvernement pour qu’il recule sur les coupes déraisonnables, notamment dans les secteurs de la santé et de l’éducation. « Nos employés de l’État, les citoyennes et les citoyens, les étudiants ont droit à des services et méritent le respect. Espérons que le gouvernement libéral actuel démontrera la vision et la détermination nécessaires pour que tous les Québécois puissent bénéficier de ces services, et ce, sur l’ensemble du territoire. Le Parti Québécois, à titre d’opposition officielle, fera preuve d’une détermination sans réserve à cet égard », a conclu le porte-parole.