Rapport de la Commission parlementaire sur l'inversion du flux de la canalisation 9B de la société Enbridge - La ministre Élaine Zakaïb recommande dix-huit conditions pour la réalisation du projet proposé par Enbridge
vendredi 6 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, est satisfaite du dépôt du rapport de la Commission parlementaire sur l'inversion du flux de la canalisation 9B de la société Enbridge. Elle a d'ailleurs recommandé que la réalisation du projet se fasse en fonction de dix-huit conditions touchant l'économie, la sécurité et l'environnement.

Ainsi, la ministre a notamment recommandé que la société Enbridge s'engage à ne transporter du pétrole qu'aux raffineries situées sur le territoire québécois et que celle-ci dépose au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs ses données d'inspection afin qu'un expert indépendant évalue l'intégrité de l'oléoduc 9B et les pratiques d'entretien et d'inspection d'Enbridge. La ministre a aussi proposé qu'un comité de vigilance soit mis en place et qu'Enbridge dépose un plan de garanties financières suffisant dans le cadre d'un éventuel sinistre.

« Ce projet d'envergure permettra de renforcer notre filière de la pétrochimie, qui compte quelque 51 000 emplois au Québec », a déclaré Élaine Zakaïb. « C'est aussi un projet qui diversifiera l'approvisionnement de nos raffineries québécoises. Toutefois, pour que l'ensemble des Québécois puissent bénéficier de ces retombées, il est primordial que l'inversion de l'oléoduc 9B et sa nouvelle utilisation soient effectuées en respect total des citoyens et de l'environnement. Il s'agit là d'une priorité pour notre gouvernement et d'une obligation des dirigeants de la société Enbridge. »

La ministre Zakaïb a également recommandé que les raffineries soient assujetties à des évaluations environnementales, advenant que leurs opérations de raffinage utilisent plus de pétrole lourd qu'actuellement, et qu'Enbridge mette en place des mesures particulières de protection aux points de traverse des cours d'eau. De plus, elle a proposé que le gouvernement fédéral revoit l'ensemble de ses lois touchant le transport du pétrole afin d'optimiser la sécurité, et que la société Enbridge, dans le cadre de ses travaux, maximise les retombées économiques locales.

« L'objectif de notre gouvernement est d'atteindre l'indépendance énergétique. En ce sens, nous avons déposé récemment la Stratégie d'électrification des transports, qui vise à réduire notre consommation de produits pétroliers », a ajouté la ministre Zakaïb.

Rappelons que la Commission parlementaire sur l'inversion du flux de la canalisation 9B de la société Enbridge s'est tenue du 26 novembre au 5 décembre derniers. Cette démarche de consultation a permis aux experts, aux groupes environnementaux, aux municipalités et aux citoyens intéressés par le projet d'Enbridge d'émettre leurs recommandations concernant les répercussions potentielles sur l'économie, la sécurité et l'environnement du Québec. Les ministères concernés ainsi que les dirigeants de la société Enbridge ont également eu l'occasion de fournir davantage de détails concernant les enjeux du projet.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère des Finances et de l'Économie, s'inscrire au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?