Quelles seront les actions concrètes du gouvernement libéral pour les élèves du Québec?
mardi 17 mai, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Jonquière et chef de l’opposition officielle, Sylvain Gaudreault, a demandé au premier ministre de détailler clairement les actions concrètes que le gouvernement libéral entend mettre en œuvre pour augmenter la réussite scolaire, alors qu’il s’est autoproclamé premier ministre de l’éducation. Il n’a pas obtenu de réponse satisfaisante.

« Le premier ministre a quand même du culot, après le désastre des deux dernières années en éducation, pour oser affirmer devant les Québécois qu’il est le premier ministre de l’éducation. Les années libérales, ce sont des coupes par centaines de millions dans le réseau de l’éducation, des réductions de services dans l’aide aux devoirs, des centaines de professionnels en moins, une augmentation du budget en bas de l’inflation, ce qui est inférieur à la moyenne des 10 dernières années. Et c’est un gouvernement qui s’empêtre dans un débat de structures pour, finalement, reconnaître son échec. Bref, impossible d’imaginer pire bilan en éducation, sans compter qu’il y a eu trois ministres en deux ans », a déclaré Sylvain Gaudreault.

« Le réseau compte 250 professionnels en moins depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux. Ce sont des intervenants de première ligne pour lutter contre le décrochage; en ce domaine, il n’y a pas de manière plus concrète d’agir que la leur. Le premier ministre pourrait faire un premier geste et nous dire combien de ces 250 professionnels seront réengagés en septembre prochain pour aider nos jeunes les plus susceptibles de décrocher. Je lui ai posé la question, il a refusé d’y répondre. Ses paroles des derniers jours ne sont décidément que des paroles », a ajouté le chef de l’opposition officielle.

Deux années perdues en débats de structures Combien de jeunes avons-nous perdus durant les années où le Parti libéral a plongé le réseau dans un débat de structures, un exercice tout à fait inutile, comme le premier ministre l’admet lui-même? Combien de décrocheurs supplémentaires le Québec compte-t-il en raison de l’improvisation du gouvernement? Malgré tout ce qu’il peut dire, le premier ministre n’a aucune crédibilité lorsqu’il est question de la réussite scolaire des enfants du Québec », a conclu Sylvain Gaudreault.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?