Québec annonce la création d'un projet de soutien aux ex-travailleuses et ex-travailleurs d'Aveos
vendredi 5 octobre, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, a annoncé la mise en œuvre d'un projet de soutien visant à aider le personnel touché par la fermeture de l'usine Aveos à Montréal. Ce projet touchera au moins 700 ex-travailleuses et ex-travailleurs à la recherche d'un emploi. Il sera opérationnel dès la semaine prochaine. L'annonce s'est faite en compagnie du M. Richard Guay, président du Syndicat des employés d'Aveos.

« Lors de la fermeture de l'entreprise, ce sont 1 800 travailleuses et travailleurs qui ont été touchés. Il est important pour le gouvernement du Québec de leur offrir de l'aide pour qu'ils puissent réintégrer un emploi rapidement. Je tiens à assurer ces personnes qu'elles peuvent compter sur les services d'Emploi-Québec. Je suis très sensible à leur situation difficile, puisqu'ils sont actuellement laissés pour compte », a affirmé Mme Agnès Maltais.

Dans les jours qui viennent, Emploi-Québec mettra sur pied un projet de soutien aux ex-travailleuses et ex-travailleurs d'Aveos. Il s'agit de faire en sorte que la majorité d'entre eux puissent être reclassés en vue de répondre aux besoins de main-d'oeuvre de l'industrie de l'aérospatiale. Un plan d'action est présentement en élaboration afin d'assurer une concertation avec les partenaires d'Emploi-Québec, dont le syndicat, les grappes industrielles et les organismes en employabilité.

Notons que les ex-travailleuses et ex-travailleurs d'Aveos ont accès aux mesures et services d'Emploi-Québec. Le projet de soutien permettra de concentrer et de mieux coordonner les efforts afin de faciliter leur réintégration rapide au marché du travail.

Précisons que l'entreprise Aveos est de juridiction fédérale et que, malgré ce fait, Emploi-Québec s'assure d'offrir l'aide dont les ex-travailleurs et ex-travailleuses d'Aveos ont besoin. Née du transfert des Services techniques Air Canada (ACTS) à la suite de la restructuration d'Air Canada en 2004, Aveos a fermé ses portes le 19 mars 2012 menant au licenciement de 1 800 personnes à Montréal. « Nous avons le devoir d'aider les personnes licenciées au Québec, quelle que soit l'affiliation de leur employeur. Le gouvernement du Québec ne les laissera pas tomber », a conclu la ministre Maltais.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?