Québec accorde un appui financier de près de 1 225 000 $ pour former les travailleuses et les travailleurs de Tembec
vendredi 18 octobre, 2013
Facebook
Twitter

Témiscaming – La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, et le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et adjoint parlementaire de la ministre du Travail, M. Gilles Chapadeau, annoncent l'attribution d'une aide financière de 1 224 000 $ sur trois ans à l'entreprise Tembec de Témiscaming pour la mise en œuvre d'un plan de formation de sa main-d'œuvre.

L'appui d'Emploi-Québec, entériné par la Commission des partenaires du marché du travail, est complémentaire à un investissement de 2 894 364 $ de l'entreprise. Le plan de formation permettra la création de 88 nouveaux emplois et viendra consolider les emplois de 65 autres travailleuses et travailleurs.

« Pour le gouvernement du Québec, il importe de soutenir l'industrie et la main-d'œuvre forestières. En ce sens, l'investissement d'Emploi-Québec est un bel exemple de cet engagement puisqu'il permet, grâce à l'amélioration des compétences des travailleuses et des travailleurs, d'aider Tembec à créer et à maintenir des emplois de qualité dans la région. Ultimement, cette aide vient appuyer le virage qu'a pris l'entreprise vers le créneau d'avenir de la cellulose de spécialités et le vaste projet de modernisation de ses installations de Témiscaming qui en découle, ce qui permettra d'améliorer sa compétitivité et de favoriser sa prospérité à long terme », a déclaré la ministre Maltais.

« En tant que plus important employeur de la région, Tembec joue un rôle de premier plan dans le dynamisme économique régional. Le gouvernement du Québec est non seulement fier d'appuyer les projets de croissance et de diversification de l'entreprise, mais aussi d'investir dans le talent et le savoir des gens d'ici. La mise en œuvre du projet de développement des compétences de la main-d'œuvre aura des retombées positives pour les travailleuses et les travailleurs de la région, leurs familles et notre économie. Il permettra également de retenir l'expertise forestière dans notre région », a ajouté le député Gilles Chapadeau.

Alors que l'industrie du papier traverse une période de restructuration, Tembec a décidé de se consacrer au développement d'un créneau porteur de croissance, soit celui de la cellulose de spécialités, afin de devenir l'un des plus importants producteurs au monde. La fabrication de cette pâte dissolvante, dont la demande connaît une très forte croissance sur le marché, nécessite des investissements importants dans le complexe industriel de Témiscaming et une expertise plus poussée de la part de la main-d'œuvre. C'est pourquoi Tembec déploiera un plan de formation touchant un total 153 employés où chacun recevra une formation d'en moyenne 300 heures, suivie d'un entraînement à la tâche de type compagnonnage. Le personnel formé provient de corps de métier variés, notamment des opérateurs de machinerie, des mécaniciens, des électriciens et des instrumentistes.

« Je suis heureuse de constater que nous avons l'appui du gouvernement du Québec dans nos efforts pour accroître la performance de Tembec à Témiscaming. Déjà, l'attribution d'un prêt d'Investissement-Québec nous a permis de mettre en branle un vaste chantier de modernisation de nos installations. Ces améliorations vont nous permettre d'accroître notre capacité de production et de devenir l'un des plus gros joueurs mondiaux du secteur des pâtes et papiers. Avec le plan de formation de notre personnel, c'est la croissance de notre entreprise et le maintien en emploi de notre main-d'œuvre que nous pourrons assurer. Un des grands défis de notre entreprise sera très certainement celui d'assurer une gestion de la main-d'œuvre adéquate nous permettant de faire face à la rareté de ressources humaines et au vieillissement de la population », a souligné Mme Linda Coates, vice-présidente des ressources humaines et des affaires corporatives chez Tembec.

À propos de Tembec

Tembec est une société intégrée de fabrication de produits forestiers qui compte quelque 3 400 employés au Canada, aux États-Unis et en France. Le complexe industriel de Témiscaming comprend quatre usines.