Protection d’Anticosti - Le gouvernement doit mettre fin à l’incertitude
jeudi 15 décembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 15 décembre 2016 – Le porte-parole du Parti Québécois en matière d’énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon, demande au gouvernement libéral de cesser de se réfugier derrière des processus administratifs et de prendre, enfin, une décision politique claire quant au projet d’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti.

Rappelons que plus tôt cette semaine, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a confirmé que du point de vue administratif, ses règlements ont été respectés et qu’il autorisait, en conséquence, le changement d’emplacement d’un site de forage où doivent être menées les premières opérations de fracturation hydraulique sur l’île d’Anticosti.

« Malgré le discours à saveur environnementale de Philippe Couillard, le projet d’exploration pétrolière et gazière continue de progresser à Anticosti, notamment à cause de cette décision et du projet de loi 106, adopté de force, sous bâillon. Seule une décision politique claire permettrait de dissiper la confusion qui règne concernant les intentions du gouvernement libéral dans ce dossier. Son attitude actuelle, qui consiste à critiquer le contrat sans rien faire pour y mettre fin, est indécente », a déclaré Sylvain Rochon.

« Le gouvernement doit, sans plus tarder, entreprendre des négociations pour mettre fin au contrat qui le lie à ses partenaires du secteur privé dans la coentreprise Hydrocarbures Anticosti. Si une compensation financière doit être offerte, que l’on confie à un organisme compétent et neutre le mandat d’en évaluer le montant, et mettons fin à ce projet en tout respect des partenaires qui y sont impliqués », a conclu le député.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?