Promesse de la CAQ en santé : du Déjà-Vu
vendredi 3 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – « À écouter François Legault et Gaétan Barrette aujourd'hui, on aurait cru entendre Jean Charest en 2003 qui promettait aussi de mettre fin comme par magie à l'attente en santé. Le leurre n'a cependant pas duré très longtemps. La réalité, c'est que les Québécois attendent aujourd'hui une heure de plus à l'urgence qu'en 2003. La promesse de la Coalition Avenir Québec (CAQ) est aussi irréaliste que celle des libéraux », a déclaré le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Saint-François, Réjean Hébert.

Le candidat du Parti Québécois s'interroge également sur les coûts de la promesse. Après avoir annoncé que les problèmes du réseau de la santé seraient réglés en 30 mois à coût nul, voilà que ce matin, la CAQ nous annonce que le coût nul représente en réalité une somme de 600 millions de dollars.

« Gaétan Barrette et François Legault doivent s'expliquer. Hier, il devait y avoir assez d'argent dans le système pour régler tous les problèmes d'attente, aujourd'hui, il en coûtera plus d'un demi-milliard de dollars. Qui devons-nous croire? Gaétan Barrette qui dit que tout peut se faire à coût nul ou François Legault qui dit que 600 millions sont nécessaires pour y arriver? Manifestement, il y a beaucoup d'improvisation à la CAQ », a ajouté Réjean Hébert, en rappelant que le programme de la Coalition prévoit, en plus, de hausser la rémunération des médecins de 500 millions de dollars.

« Pour le Parti Québécois, les vraies solutions pour désengorger le système de santé se retrouvent en amont et en aval de l'hôpital. En intensifiant la promotion de la santé et en développant un réseau de soins à domicile efficace pour que nos aînés puissent demeurer à la maison le plus longtemps possible, nous pourrons mieux répartir les ressources et offrir de meilleurs services », a conclu Réjean Hébert.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?