Prolongement de la route 167 : une économie de 124 M $. Le gouvernement du Québec confirme une nouvelle entente avec l'entreprise Les Diamants Stornoway (Canada) inc.
jeudi 15 novembre, 2012
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre des Finances et de l’Économie, M. Nicolas Marceau, la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, le ministre des Transports, des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, et le député d’Ungava, M. Luc Ferland, confirment qu’une nouvelle entente est intervenue entre le gouvernement du Québec et l’entreprise Les Diamants Stornoway (Canada) inc. pour parachever les travaux de la route 167 menant aux monts Otish, dans le Nord-du-Québec. Cette entente assure ainsi la concrétisation du projet diamantifère Renard.

Le gouvernement du Québec s’engage donc à finaliser les travaux de construction de la route régionale sur un tronçon de 143 kilomètres, alors que Stornoway prendra en charge la réalisation d’un chemin minier sur un tronçon de 97 kilomètres.

Cette décision entraînera une réduction de 124 millions de dollars de la contribution du gouvernement du Québec pour la réalisation de ce projet routier. Cette économie substantielle repose en partie sur une modification de la vocation des derniers segments de la route 167, qui deviennent un chemin minier plutôt qu’une route régionale.

Rappelons que le projet avait été initialement annoncé en 2009 au montant de 260 millions de dollars. En août 2012, les coûts projetés du prolongement de la route étaient évalués à 472 millions de dollars. Grâce à l’intervention du gouvernement, l’entente annoncée aujourd’hui ramène les coûts totaux maximaux à 304 millions de dollars.

« Cette décision s’avère la plus économique grâce notamment à une implication accrue de Stornoway dans la réalisation de ce projet routier, a indiqué le ministre Nicolas Marceau. Cela nous permet d’assurer le prolongement de la route 167 afin que l’entreprise puisse entreprendre la construction des infrastructures requises pour le développement de la première mine de diamants au Québec, le projet Renard, un investissement privé de 800 millions de dollars qui devrait créer environ 450 emplois dans la région Nord-du-Québec. »

L’entreprise Les Diamants Stornoway (Canada) inc. prend en charge la réalisation de la deuxième portion de la route à un coût pouvant atteindre 85 millions de dollars. Le gouvernement du Québec financera l’entreprise pour cette réalisation par un prêt portant intérêt.

« Nous avons trouvé la meilleure solution pour les deux parties afin de donner accès à ce territoire tout en respectant des échéanciers viables et réalistes. Il s’agit d’une proposition avantageuse qui réduit de façon importante les coûts. Cette entente démontre clairement la volonté de notre gouvernement de soutenir les projets majeurs d’investissement privé au Québec, favorisant ainsi la création d’emplois et le développement économique du Nord québécois », a ajouté la ministre Martine Ouellet.

« Notre gouvernement a pris une décision responsable en négociant cette nouvelle entente pour mener à terme les travaux de la route 167. Non seulement nous permettons la réalisation d’un projet important, mais nous assurons également une économie de 124 millions de dollars, dans un contexte où les dépenses en infrastructures mettent une pression énorme sur les finances du Québec », a souligné le ministre Gaudreault.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la population du Nord-du-Québec. Cette nouvelle route, une fois complétée, appuiera le développement économique de toute la région », a conclu le député d’Ungava.