Projet de réfection du pont Mercier : le député François Rebello réfute les explications du ministre Moreau
mercredi 28 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec - Le député de La Prairie, François Rebello, rejette les explications du ministre des Transports, Pierre Moreau, concernant le versement d'une somme de 9 millions de dollars par le gouvernement du Québec pour la réfection du pont Mercier. Or, après les « extras », cette somme atteint aujourd'hui 20 millions de dollars.

En 2008, la Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain inc., société dans laquelle le gouvernement du Québec est partie prenante et donc responsable, conclut une entente avec la société Mohawk Bridge Consortium. Une annexe à ce contrat stipule précisément qu'un fournisseur unique sera retenu, soit la compagnie Shockbéton.

Il est inédit que dans la signature d'un contrat, on nomme spécifiquement une compagnie. Par ailleurs, ce contrat n'a pas fait l'objet d'appel d'offres. « Le ministre Moreau soutient que c'est chose courante. C'est faux. C'est un cas rarissime. En conséquence, les explications à l'effet que les travaux effectués par Shockbéton l'auraient été dans la portion fédérale du pont et sa demande d'excuses sont pour le moins loufoques! », a déclaré François Rebello.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?