Projet de loi 14 : Serge Simard bâillonne les groupes
jeudi 30 juin, 2011
Facebook
Twitter

Québec – À la suite du refus du ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, Serge Simard, d’entendre les groupes qui veulent témoigner en commission parlementaire sur le projet de loi 14, Loi modifiant la Loi sur les mines, le Parti Québécois se questionne sur la volonté réelle du ministre d'en arriver à un consensus sur l’exploration et l’exploitation minière au Québec.

« À titre de législateurs, nous devons nous assurer d’avoir le meilleur projet de loi possible. En ce sens, le refus d’entendre des groupes ayant manifesté leur intérêt est désolant, a déclaré le porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines, Scott McKay. Le gouvernement libéral et le ministre Simard doivent cesser de bâillonner les membres de la société civile qui veulent participer aux débats. L'Union des producteurs agricoles, les Manufacturiers et Exportateurs du Québec, la Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue, Sept-Îles sans Uranium, la Confédération des syndicats nationaux et Mines Agnico-Eagle Ltée ont tous adressé une demande afin de se faire entendre et le ministre les a tous ignorés. Les groupes ont toujours des ajouts et des commentaires pertinents à apporter aux projets de loi, ce sont les gens sur le terrain et il est impératif que nous les entendions », a ajouté le député de L’Assomption.

« Dans le projet de loi 14, le ministre a ajouté des articles provenant d’amendements déposés par le Parti Québécois au défunt projet de loi 79 alors qu'au moment de l’étude détaillée de ce dernier, le gouvernement avait voté contre ces amendements! Le ministre devrait éviter de répéter ces erreurs et entendre ce que les groupes ont à dire sur le projet de loi 14 qui est loin de faire l’unanimité », a conclu Scott McKay.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?