Projet de loi 106 - Le gouvernement libéral prend en otage la transition énergétique
vendredi 25 novembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 25 novembre 2016 – Le porte-parole du Parti Québécois en matière d’énergie et de ressources naturelles, Sylvain Rochon, demande au gouvernement libéral de cesser de prendre en otage la transition énergétique en obligeant l’opposition à adopter, à l’intérieur du même projet de loi, le chapitre inacceptable sur les hydrocarbures.

« Le Parti Québécois et tous les autres partis d’opposition ont fait preuve d’ouverture, offrant au ministre Arcand d’adopter immédiatement les chapitres du projet de loi 106 qui concernent la transition énergétique. Or, plutôt que d’accepter cette main tendue, le ministre s’obstine à vouloir y associer la loi sur les hydrocarbures, qui ouvre la porte à une nouvelle crise du gaz de schiste dans les basses-terres du Saint-Laurent, et pousse l’odieux jusqu’à laisser planer le bâillon. La transition du Québec vers les énergies renouvelables est un enjeu majeur qui préoccupe tous les Québécois et qui ne devrait pas être soumis aux manœuvres politiques douteuses du Parti libéral », a insisté le porte-parole.

« Le gouvernement veut faire adopter une loi sur les hydrocarbures qui non seulement n’interdit pas la fracturation – une technique risquée et controversée à la base de la crise du gaz de schiste d’il y a quelques années –, mais qui, en plus, n’ose même pas la nommer! Le ministre tente de nous rassurer en nous disant que la fracturation sera encadrée dans un éventuel règlement, mais il refuse du même souffle de nous montrer ce règlement ou même d’en permettre l’étude par une commission parlementaire, quand il sera enfin déposé », a ajouté le député.

« Le gouvernement libéral a refusé nos amendements visant à inclure, dans les principes de base de la loi sur les hydrocarbures, l’acceptabilité sociale, la protection de nos terres agricoles et des baies gaspésiennes, ainsi que le respect des compétences des municipalités. Ce n’est pas en se fermant aux préoccupations légitimes des scientifiques, des agriculteurs, des municipalités et de la population qu’il va faire diminuer les craintes que suscite son projet de loi », a conclu Sylvain Rochon.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?