Projet de Belledune - Martine Ouellet entame une tournée sur les dangers du transport de pétrole par train
lundi 17 août, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, de stratégie maritime et d’électrification des transports, Martine Ouellet, ainsi que le député de Verchères et porte-parole en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Stéphane Bergeron, annoncent le début d’une tournée sur les dangers du transport de pétrole par train, à laquelle se joindront le député de Rimouski, Harold LeBel, et le député de Matane et porte-parole en matière de sécurité publique, Pascal Bérubé, lors de son passage dans le Bas-Saint-Laurent et la vallée de la Matapédia.

Cette série de rencontres avec des élus municipaux et des groupes de citoyens aura lieu du 17 au 31 août, et s’intéressera plus particulièrement au projet de Belledune, qui vise l’exportation du pétrole des sables bitumineux de l’Alberta.

« Je tenais à aller à la rencontre des citoyens et des élus municipaux des communautés qui seront touchées par cet important projet de transport de pétrole. S’il voit le jour, 240 wagons-citernes, soit quelque 170 000 barils de pétrole, traverseraient chaque jour des municipalités telles que Longueuil, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Lévis, Rivière-du-Loup, Rimouski, Mont-Joli et Amqui, ce qui ne serait pas sans apporter un risque d’accident important », a déclaré Martine Ouellet.

« Dans ce dossier, le gouvernement du Québec reste les bras croisés. Si le Québec était souverain, les Québécoises et les Québécois auraient le dernier mot. Au lieu de cela, l’attitude passive, voire complaisante, du gouvernement Couillard nous condamne à devoir assumer tous les risques, sans la moindre retombée positive. Les compagnies pétrolières et ferroviaires devraient nous demander la permission avant de faire passer des wagons de pétrole au cœur de notre territoire », a poursuivi Stéphane Bergeron. Le député a ajouté que dans le contexte de la campagne électorale fédérale, il souhaite que les candidats et les chefs des différents partis tendront une oreille particulièrement attentive aux préoccupations et à la réalité des communautés qui sont très inquiètes des impacts potentiels, et qu’ils les prendront en considération.

Rappelons que le projet de transport de pétrole vers Belledune a déjà commencé à faire des dommages; pensons notamment à la fosse à saumon de Sainte-Florence qui, en avril dernier, a été remplie avec plus de 6000 tonnes de pierre non lavée, et ce, sans autorisation. « Cette erreur du Canadien National aura de graves conséquences à long terme sur le saumon et l’industrie touristique de la région du Bas-Saint-Laurent. La confiance des Québécois envers les compagnies ferroviaires et Transports Canada est à son plus bas. Les citoyens et les élus doivent faire entendre leurs préoccupations dès maintenant, avant que d’autres conséquences malheureuses ne surviennent », a conclu Martine Ouellet.

Visionnez le point de presse.