Programme FIER en Gaspésie : deux ans après le scandale des FIER, la Gaspésie n'a toujours pas eu d'investissements
jeudi 24 novembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Matane, Pascal Bérubé, s’interroge sur le rôle du FIER Gaspésie qui n’a toujours pas fait d’investissements en Gaspésie depuis l’éclatement du scandale des FIER par le Parti Québécois en 2009.

« Sur une enveloppe globale de 5 millions de dollars, le plus gros investissement a été fait à une entreprise de transport en Outaouais il y a deux ans à hauteur de 750 000 dollars. L’autre investissement l’a été chez Marinard à Rivière-au-Renard pour 500 000 dollars. Mais depuis deux ans, rien ne s’est passé. Pourquoi? Ce n’est certainement pas parce que la Gaspésie est en manque de projets et d’investissements », a déclaré Pascal Bérubé.

Questionné par le député de Matane, le ministre Sam Hamad n’avait aucune réponse structurante à livrer aux Gaspésiens. « Les trois quarts de l’enveloppe globale de 5 millions de dollars dorment toujours quelque part dans les coffres du FIER Gaspésie, qui n’a d’ailleurs aucun contact avec les développeurs de la Gaspésie. Annoncés en grande pompe, les FIER devaient propulser les régions avec du capital de risque intéressant. C’est un échec pour la Gaspésie », a poursuivi le député de Matane.

Il souligne aussi que la Gaspésie, qui n’a plus de ministre régional issu du milieu, une première en 50 ans, a subi une gifle majeure dans le dossier des chantiers maritimes Verreault. « Le gouvernement libéral a déroulé le tapis rouge pour la Davie à Lévis, ce avec quoi nous étions d’accord, mais n’a pas levé le petit doigt pour les chantiers maritimes Verreault à Matane. Deux poids, deux mesures. Encore une fois, ce sont les Gaspésiens qui écopent, avec une totale indifférence du gouvernement libéral », a conclu Pascal Bérubé.