Programme d'infrastructures Québec-Municipalités - Municipalité amie des aînés - Le député Sylvain Pagé annonce le versement d'une aide financière à la municipalité de Labelle
lundi 10 février, 2014
Facebook
Twitter

Labelle – Le député de Labelle et responsable gouvernemental de la région des Laurentides, monsieur Sylvain Pagé, au nom du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault, et du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, est heureux d'annoncer le versement d'une aide financière pouvant atteindre 100 000 $ à la Municipalité de Labelle, dans la région des Laurentides. Cette contribution, qui provient du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités- Municipalité amie des aînés (PIQM-MADA), servira à la réfection des trottoirs sur la rue de l'Église.

Grâce au PIQM-MADA, les municipalités engagées dans la démarche MADA ont accès à des fonds destinés à les soutenir dans la réalisation de petits projets d'infrastructures pour les aînés et leurs proches.

« L'annonce d'aujourd'hui vient appuyer l'engagement pris par la Municipalité de Labelle à l'égard des aînés. Ainsi, le remplacement de trottoirs endommagés sur la rue de l'Église permettra à la municipalité de mieux répondre aux besoins des aînés, notamment en les incitant à la pratique de la marche pour les maintenir en bonne forme physique. La réalisation de ces travaux bénéficiera également aux utilisateurs de fauteuil roulant qui pourront se déplacer de façon plus sécuritaire dans cette rue. Il s'agit d'un projet qui s'inscrit dans une démarche concertée avec les aînés dans le but d'améliorer leur qualité de vie et de favoriser un vieillissement actif », a déclaré le député de Labelle, M. Sylvain Pagé.

« Je suis fier de l'engagement de notre gouvernement envers les aînés dans le cadre de la démarche MADA, cette belle initiative mise de l'avant il y a quelques années et à laquelle est associé le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire. Améliorer les conditions de vie de nos aînés, c'est contribuer à leur épanouissement dans la communauté. C'est assumer ensemble une responsabilité qui nous concerne tous pour ainsi faire du Québec un endroit où il fait bon vieillir », a fait savoir le ministre Sylvain Gaudreault.

« Ce projet, comme plusieurs autres qui voient le jour dans toutes les régions du Québec, confirme la priorité qu'accorde notre gouvernement à la qualité de vie des aînés. Je tiens à saluer l'initiative de la Municipalité de Labelle qui permettra aux aînés de se déplacer de façon plus sécuritaire dans la rue de l'Église. À terme, ce projet contribuera à l'amélioration de leur qualité de vie tout en leur permettant de rester actifs le plus longtemps possible », a ajouté le ministre Réjean Hébert.

Sommairement, le projet consiste à remplacer les trottoirs endommagés de la rue de l'Église pour en construire d'autres plus larges. Cela favorisera la pratique de la marche pour les aînés et permettra aux utilisateurs en fauteuil roulant d'accéder aux différents services de façon sécuritaire. Au total, ce sont environ 580 mètres de trottoirs qui seront renouvelés à Labelle.

À propos du PIQM et de la démarche MADA

Rappelons que le PIQM-MADA est doté d'une enveloppe annuelle de 3 M$ du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, réservée pour le financement d'infrastructures adaptées aux besoins des personnes aînées. Depuis 2010, ce sont plus de 130 projets qui ont bénéficié de cette enveloppe accessible aux municipalités engagées dans la démarche MADA. Ces investissements s'inscrivent dans le Plan québécois des infrastructures. Le programme PIQM-MADA est aussi une action inscrite dans la politique Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec.

Forte aujourd'hui de l'adhésion de 719 municipalités ou MRC, la démarche MADA a été implantée au Québec par le Secrétariat aux aînés en 2008 et se poursuit sous la responsabilité du ministre responsable des aînés et ministre de la Santé et des Services sociaux. Cette démarche s'inspire d'une approche élaborée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et le modèle qu'elle propose a été conçu pour permettre aux citoyens de vieillir tout en demeurant actifs au sein de leur communauté. La collaboration de l'ensemble de la collectivité constitue l'une des conditions gagnantes de la démarche, mais celle-ci ne pourrait réussir pleinement sans la participation des personnes aînées elles-mêmes et celle des organismes locaux qui les représentent. Le Québec est considéré par l'OMS comme la société la plus avancée au monde dans l'application de cette démarche fondée sur l'adaptation des politiques et des services municipaux au vieillissement de la population.