Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II - La ministre s'engage à remettre tous les documents au Vérificateur général
vendredi 15 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, s'est engagée aujourd'hui à remettre au Vérificateur général du Québec l'ensemble des documents qui ont servi à la sélection des projets annoncés le 24 octobre dernier dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II (PSISR).

« Les 84 projets annoncés sont tous admissibles, complets et correspondent à des besoins véritables. Si le Vérificateur général veut voir les fiches techniques préparées par les fonctionnaires du Ministère, je lui remettrai sans aucune hésitation tous les documents relatifs à ces choix, car ils ont été effectués sur la base de la valeur des projets, et ce, sans égard à la couleur politique des circonscriptions concernées. Nous n'avons rien à cacher, contrairement aux libéraux », a déclaré la ministre.

Sur les 315 projets soumis à l'appel qui prenait fin en mai 2012, 84 projets ont été retenus parmi les projets jugés admissibles par l'équipe du Ministère responsable du dossier. Les projets recommandés sont ceux qui ont obtenu le meilleur pointage à la suite de l'analyse effectuée selon les critères d'appréciation suivants :

  • L'accessibilité par des clientèles multiples de la population en fonction des plages horaires disponibles;
  • La pertinence du maintien du patrimoine sportif du Québec, de la construction et de la mise aux normes d'une installation et la réponse aux besoins du milieu selon les exigences de la pratique des sports concernés;
  • L'urgence de la réalisation du projet considérant la venue d'un événement;
  • La nature urgente susceptible de compromettre la santé ou la sécurité des utilisateurs ou l'intégrité du bâtiment;
  • Le nombre d'années d'attente du projet déposé dans le cadre du PSISR.
  • Le pourcentage de l'aide demandée;
  • Le fait que l'installation ait déjà obtenu ou non une aide financière dans le cadre du PSISR.
  • L'enveloppe disponible n'a pas permis de donner suite à toutes les demandes, et ce, malgré les 130 millions de dollars disponibles.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?