Programmation du Festival d'été de Québec : le Parti Québécois dénonce le double discours du premier ministre
mercredi 5 octobre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de langue et député de Drummond, Yves-François Blanchet, dénonce Jean Charest qui dit maintenant le contraire de ce qu’il a toujours affirmé concernant la programmation du Festival d’été de Québec.

« En mission en France, le premier ministre affirme qu’il souhaite une programmation plus francophone pour le festival. Le reste de l’année, ici, il affirme par la voix de sa ministre de la Culture qu’il n’a pas à intervenir. Il est difficile à suivre! », a affirmé le député.

Plusieurs fois au cours des dernières années, des mouvements citoyens et des représentants d’artistes québécois ont critiqué la place occupée par des artistes anglophones internationaux dans la programmation du festival. « Jamais une intervention n’a même été envisagée lorsqu’il s’agit de promouvoir la musique québécoise. Cette fois, parce que c’est l’image francophone du Québec à l’international et qu’il souhaite bien paraître, il est prêt à forcer la main au festival », a dénoncé le député, qualifiant d’hypocrite le double langage de Jean Charest.

Le député de Drummond s’est dit inquiet de la polémique qui a eu cours lors des dernières années. « Le gouvernement ne doit pas agir de façon coercitive contre un événement touristique ou culturel. Ce serait une ingérence discutable. Il peut cependant, à titre de bailleur de fonds majeur, inciter un événement à assurer une meilleure représentation de notre culture dans sa programmation. Ça se fait en se parlant, lorsque les contrats se négocient, pas par la voix des journaux », a continué Yves-François Blanchet.

Enfin, le porte-parole du Parti Québécois a dit respecter l’indépendance du Festival d’été de Québec en matière de programmation : « Le festival peut justement profiter de l’immense succès touristique qui découle de sa programmation internationale pour offrir à davantage d’artistes québécois de meilleures conditions techniques, financières et promotionnelles. Je suis certain que l’équipe du Festival d’été de Québec a cette préoccupation en tête lorsqu’elle construit sa programmation, année après année ».

Yves-François Blanchet se range donc du côté du Festival d’été de Québec à la suite du commentaire de Jean Charest : « La fin de non-recevoir exprimée par le festival est parfaitement légitime. Les événements touristiques et culturels de même que les artistes québécois ne sont pas au service des ambitions politiques de Jean Charest », a conclu le député de Drummond.