Premier jumelage France-Québec dans le dossier des gaz de schiste : Saint-Denis-sur-Richelieu jumelée à la ville de Millau
lundi 24 octobre, 2011
Facebook
Twitter

La Présentation – « La Municipalité de Saint-Denis-sur-Richelieu en Montérégie et la Ville de Millau en France deviennent partenaires dans le dossier des gaz de schiste. Il s’agit d’une occasion unique d’échanges d’expertises et un pont singulier pour discuter des réalités respectives de deux municipalités aux prises avec des problématiques similaires quant à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste », s’est réjouie la députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines et de gaz de schiste, Martine Ouellet.

Le maire de Saint-Denis-sur-Richelieu, Jacques Villemaire, est emballé par ce jumelage. « Les échanges qui s’effectueront entre nos deux municipalités ne peuvent qu’améliorer nos connaissances sur cette filière et renforcer notre conviction à protéger notre eau, notre air et notre environnement », a-t-il déclaré.

« Je félicite la Municipalité de Saint-Denis-sur-Richelieu pour cette entente avec la Ville de Millau en France. Tout comme nous, plusieurs localités françaises craignent la présence de la filière des gaz de schiste dans leur cour. Les risques liés à cette industrie sont énormes et le partage d’information est la clé dans un contexte où le gouvernement mène sa barque sans trop se soucier des craintes légitimes de la population! », a conclu le député de Verchères, Stéphane Bergeron.

C'est en mars 2011 que le Parti Québécois, appuyé par José Bové, annonçait un jumelage entre le Québec et la France pour faire suite à la mobilisation citoyenne stimulée par les inquiétudes entourant l'exploitation du gaz de schiste

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?