Pourquoi Philippe Couillard a-t-il laissé circuler une fausse information?
vendredi 27 janvier, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 27 janvier 2017 – Agnès Maltais, porte-parole du Parti Québécois en matière d’éthique et d’intégrité, dénonce l’opacité du gouvernement libéral en ce qui concerne l’exclusion de Pierre Paradis du Conseil des ministres et du caucus libéral.

« Le premier ministre a confirmé ce matin en point de presse que Pierre Paradis n’a pas été relevé de ses fonctions à la suite d’un accident de cheval, mais bien à la suite d’une plainte à caractère sexuel. Or, Philippe Couillard a laissé courir une fausse information, transmise par le cabinet du ministre de l’Agriculture plus de 24 heures plus tôt. Le premier ministre a donc cautionné le fait qu’une information erronée, sur un enjeu majeur, transmise par un membre de son gouvernement, circule », a déclaré Agnès Maltais.

« C’est encore une fois sur une question de transparence et d’éthique que le premier ministre a failli à sa tâche. On attend toujours de lui qu’il transmette aux Québécois toute l’information sur la gestion de cette crise. Il nous a dit avoir été informé dès le 19 janvier que son ministre faisait l’objet d’un signalement à la Sûreté du Québec. À ce moment, il n’a rien fait. Ce n’est que lorsqu’il a reçu une lettre formelle de la plaignante qu’il a décidé d’agir. C’est inacceptable », a ajouté la porte-parole.

« Toutes ces crises que traverse le gouvernement libéral de manière régulière depuis bientôt trois ans sont néfastes pour le Québec. En plus de causer, dans la population, une perte de confiance envers les hommes et les femmes politiques, elles détournent l’attention des enjeux essentiels. Le Parti libéral est usé, miné par les crises internes, et ce sont les citoyens qui en font les frais », a conclu la députée.