Pour une contribution à l'occupation des territoires - 12 000 $ à La Tomaterie Saint-Pierre-les-Becquets
mercredi 24 juillet, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, monsieur Yves-François Blanchet, au nom du ministre délégué aux Régions, monsieur Gaétan Lelièvre, a annoncé le versement d'une aide financière de 12 000 $ à La Tomaterie Saint-Pierre-les-Becquets inc. pour la production et la mise en marché d'une confiture de tomates ancestrales.

L'aide financière provient de la mesure pour stimuler le développement des produits de spécialité, une mesure innovatrice issue de la Politique nationale de la ruralité 2007-2014.

Grâce à cet appui financier, l'entreprise en démarrage verra à la mise au point et à la mise en marché d'une confiture de tomates unique au Québec. De plus, l'entreprise créera quatre emplois dès sa première année d'exploitation, fera revivre l'utilisation de tomates ancestrales tirées de la tradition locale, générera des retombées intéressantes pour la région tout en prévoyant faire croître son chiffre d'affaires de 79 000 $ à plus de 178 000 $ en trois ans. Le coût total du projet est évalué à 127 934 $.

« Par cette mesure, des promoteurs de notre milieu disposent de ressources financières supplémentaires pour investir dans le développement de produits de spécialité de manière à diversifier l'économie locale tout en participant activement au développement de nos milieux ruraux », a déclaré le ministre Blanchet.

« Nous sommes très heureux de cette mesure innovatrice contenue dans la Politique nationale de la ruralité qui vient donner un coup de pouce à nos artisans et à nos entreprises afin d'encourager le développement de nouveaux produits et de favoriser la vitalité de notre territoire », a ajouté le ministre Lelièvre.

La mesure pour stimuler le développement des produits de spécialité, dont la subvention peut atteindre 25 000 $ par projet, a pour but de soutenir la création d'activités nouvelles en territoire rural en misant sur des projets liés aux ressources, aux savoirs, aux savoir-faire et aux capacités d'innovation des promoteurs ruraux. Elle appuie des microprojets dans le secteur bioalimentaire ainsi que dans les domaines des produits forestiers non ligneux et de la forêt, de la culture, du patrimoine et des produits de l'artisanat.