Politique nationale de la ruralité : une politique du Parti Québécois fête ses 10 ans de succès
mercredi 2 novembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Champlain et porte-parole de l’opposition officielle en matière de ruralité, Noëlla Champagne, est heureuse de souligner le 10e anniversaire de la Politique nationale de la ruralité.

« Il y a 10 ans, un gouvernement du Parti Québécois adoptait la Politique nationale de la ruralité dans le but de donner au monde rural et aux régions davantage d’outils de développement. Quand on sait que plus de 8000 projets ont découlé de cette politique, on peut en conclure que c’est un franc succès. D’ailleurs, un organisme international aussi prestigieux que l’OCDE l’a reconnu explicitement », a déclaré Noëlla Champagne.

Le Parti Québécois a toujours cru que c’est par une approche du bas vers le haut que le Québec peut développer pleinement tout son potentiel. Ce n’est pas un hasard si la Politique nationale de la ruralité s’inscrivait dans une suite de mesures respectant cette approche :

-création des municipalités régionales de comté (MRC), -Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, -Politique de soutien au développement local et régional, -création des centres locaux de développement (CLD).

« Aujourd’hui, le Parti Québécois poursuit dans cette voie. Nous venons de déposer le projet de loi 499 sur l’occupation dynamique du territoire et la décentralisation et au cours des prochains mois, nous surveillerons de près le gouvernement afin qu’il élabore une 3e version de la Politique nationale de la ruralité qui permettrait au monde rural d’aller encore plus loin », a conclu la députée de Champlain.