Plus de temps pour les familles. Sérieusement. - « Libérez-vous des lunchs! »
mercredi 22 août, 2018
Facebook
Twitter

Le chef et la vice-cheffe du Parti Québécois, Jean-François Lisée et Véronique Hivon, ainsi que la députée d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, et le candidat dans Verdun, Constantin Fortier, ont présenté aujourd'hui un engagement du Parti Québécois concernant l'alimentation dans les écoles et visant à donner davantage de temps aux familles. 

EN BREF

  • Le Parti Québécois annonce qu'il donnera plus de temps aux familles en implantant un service de repas dans les écoles primaires du Québec.
  • Avec notre gouvernement, ce sera fini, la corvée imposée des lunchs. De plus, les repas offerts seront sains et abordables.
  • À terme, la mesure coûtera 37,9 M$ au net, et profitera à plus de 250 000 enfants. Elle sera implantée en 4 ans, d'abord en milieu défavorisé.

« Nous sommes venus chez Constantin pour présenter cet engagement qui donnera davantage de temps aux familles comme la sienne. Car le Parti Québécois, c'est le parti des familles! Celles-ci réclament qu'on leur facilite la vie, et c'est ce que notre gouvernement fera. Libérez-vous des lunchs. Sérieusement », a déclaré d'entrée de jeu Jean-François Lisée.
« Entre la congestion routière, les cours de natation et de danse, les repas, les devoirs, la journée d'une famille est une course qui ne s'arrête que lorsqu'on pose la tête sur l'oreiller. Et elle reprend immédiatement quand le réveille‑matin sonne! Le Québec est mûr pour une petite révolution des lunchs; on est rendu là », a ajouté Véronique Hivon, qui, comme plusieurs de ses collègues, connaît bien cette réalité.

« Nous proposons un changement majeur : nous établirons un service de dîners à prix modiques dans les écoles primaires. Le modèle ne sera pas unique; il sera flexible et déterminé selon les besoins spécifiques de chaque école et les infrastructures en place. Cuisines centrales, traiteurs, cuisine sur place... les options ne manquent pas. Les repas servis aux élèves seront sains, abordables et confectionnés à partir de produits locaux. Bien sûr, les parents qui voudront continuer à préparer les lunchs pourront le faire! », a précisé Carole Poirier.

À terme, cette politique ambitieuse coûtera 37,9 M$ au net. Elle sera implantée dans les écoles au cours des 4 prochaines années, en commençant par celles situées en milieu défavorisé. « Au total, plus de 250 000 enfants profiteront de cette initiative, qui constitue par ailleurs une belle façon de les initier aux saines habitudes de vie. C'est, en plus, un formidable outil pour réduire les inégalités sociales et faire reculer la faim sur les bancs d'école », a enchaîné Constantin Fortier.

Les repas seront offerts au coût de 1 $ pour les familles à faible revenu (moins de 35 000 $). Celles dont les revenus se situent entre 35 001 $ et 65 000 $ devront débourser 3 $, alors que le prix sera fixé à 5 $ pour les familles de la classe moyenne dont les revenus dépassent 65 000 $. « Je suis très heureux de participer à cette annonce qui va donner du temps de qualité aux familles de Verdun et du Québec, et qui, en plus, favorisera l'économie sociale et l'achat local dans nos communautés », a ajouté le candidat.    

Pour plus d'informations, cliquez ici. 

Pour notre fiche explicative, cliquez ici.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?