Perturbation des services aériens régionaux: Air Canada ne répond plus
lundi 9 décembre, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 9 décembre 2019 – Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, dénonce la situation déplorable qui sévit présentement en matière de services aériens en région. Depuis quelques semaines, en effet, le service à la clientèle d’Air Canada est pratiquement inaccessible. Alors que débute le fort achalandage de la période des fêtes, la situation est déjà intenable pour les voyageurs des régions, qui doivent pouvoir compter sur des services aériens réguliers et fiables. Pour certains, il s’agit d’un service essentiel.

En bref

  • Air Canada doit mettre en place un système de communication efficace pour faciliter les relations avec sa clientèle.
  • Un échéancier de migration du système doit être présenté, et la situation doit se rétablir dans les délais les plus brefs.
  • Un plan de contingence doit être déployé et mis en œuvre pour pallier les nombreuses annulations et reports intempestifs.
  • Air Canada doit veiller à fournir suffisamment d’effectifs pour assurer la continuité de ses services.
  • Le ministre des Transports, François Bonnardel, doit sans tarder demander des comptes à Air Canada et convoquer le Groupe de travail national permanent du transport aérien.

Air Canada procède actuellement à la migration de son système, ce qui entraîne des défaillances de la plateforme de réservation, que ce soit en ligne, par téléphone et même au comptoir. La discontinuité des vols – maintenant segmentés en plusieurs parties, selon les destinations – complique également la situation, puisque même les agents éprouvent de la difficulté à accéder aux informations de vol des voyageurs. Le député craint que cette situation perdure car, selon certains, la période de rodage pourrait durer jusqu’à 6 mois.

« Le ministre François Bonnardel doit interpeller Air Canada pour que le transporteur déploie sans tarder un service à la clientèle efficace et une plateforme de réservation fonctionnelle, car les voyageurs sont virtuellement incapables d’entrer en contact avec quiconque, présentement », a fait valoir Joël Arseneau.

Ces problèmes de communication ont évidemment de fâcheuses conséquences pour les voyageurs, sans compter le fait que les vols peuvent être annulés ou reportés plusieurs fois de suite, en raison d’un manque de personnel (agents de bord, pilotes), de conditions météorologiques difficiles, d’avaries sur les appareils ou, simplement, de leur indisponibilité.

Par ailleurs, deux ans après la tenue du Sommet sur le transport aérien régional, Joël Arseneau fait remarquer que le Groupe de travail national permanent – qui a pour mandats d’examiner les mesures gouvernementales mises en place et de déterminer les éléments pouvant faire l’objet de représentations de Québec auprès d’Ottawa – n’a pas encore été convoqué par le ministre Bonnardel. « Il est urgent de rassembler les intervenants, à la fois pour trouver des solutions à cette crise et pour jeter les bases d’une nouvelle politique gouvernementale pour le transport aérien ».

Le député rappelle qu’en 2002, le gouvernement du Parti Québécois avait adopté la Politique nationale de transport aérien, visant l’amélioration des dessertes pour favoriser le développement économique et social des régions. « Après 17 ans, le contexte a évolué, et il est grand temps que le gouvernement mette cette politique à jour. Cela est nécessaire non seulement pour améliorer les services aériens, mais aussi pour dynamiser le développement régional », a-t-il insisté.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?