Pertes d’emplois chez Merinov - Le Parti libéral poursuit son attaque contre les régions
vendredi 12 décembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, André Villeneuve, le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et le député de Bonaventure, Sylvain Roy, dénoncent les coupes du gouvernement libéral, qui forcent le Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches Merinov à licencier 50 employés.

En effet, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation n’a toujours pas versé les 800 000 $ nécessaires au fonctionnement de Merinov. Or, l’expertise de ce centre est essentielle pour la survie des pêches et de l’aquaculture au Québec.

« L’abandon de Merinov par le gouvernement aura des conséquences directes sur l’industrie de la pêche, un secteur économique névralgique pour les régions de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord. Cinquante chercheurs et techniciens se retrouveront sans emploi le 6 février prochain si le gouvernement ne recule pas. Bref, le ministre Pierre Paradis doit immédiatement débloquer les fonds nécessaires pour éviter que ces travailleurs perdent leur emploi », a déclaré André Villeneuve.

Ce nouvel épisode vient confirmer la thèse selon laquelle le gouvernement libéral a complètement abandonné les régions du Québec. « Avec cette nouvelle coupe, les libéraux poursuivent leur série d’attaques directes envers les régions. Ces 50 emplois perdus s’ajoutent aux centaines d’autres qui résulteront des mesures comme l’abolition des CRÉ, des CLD, ou le changement de mission des carrefours jeunesse-emploi. Le gouvernement doit cesser de s’en prendre aux régions! », a poursuivi Gaétan Lelièvre.

Pas plus tard que la semaine dernière, le ministre régional Jean D’Amour assurait pourtant que le gouvernement appuierait Merinov. « Jean D’Amour a trompé la population en promettant le soutien financier du gouvernement. On le constate aujourd’hui : l’argent n’est pas au rendez-vous. Il y a des limites à y aller de grandes déclarations, alors qu’on ne livre pas la marchandise! », a conclu Sylvain Roy.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?