Pertes d'emplois chez Bombardier - Le gouvernement du Québec mettra tout en œuvre pour soutenir les travailleurs et leurs familles
mardi 21 janvier, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, a réagi à l'annonce de la suppression par Bombardier de 1100 emplois dans ses installations de Montréal et de Mirabel en s'adressant d'abord aux travailleurs touchés et à leurs familles : « Je veux vous assurer que notre gouvernement mettra tout en œuvre pour vous aider et vous accompagner pour la suite. Le secteur de l'aéronautique québécois est solide et offrira des opportunités d'emploi dans l'avenir. »

Le ministre a noté que l'annonce récente du report de l'entrée en service des deux modèles de la CSeries, celle du CS100 étant repoussée à la deuxième moitié de 2015 et celle du CS300, à six mois plus tard, et les conséquences financières qui y sont reliées expliquent la décision de l'entreprise.

« Il faut néanmoins demeurer positif. Les avions CSeries sont des produits de grande qualité dont les perspectives de vente sont très encourageantes. À pleine cadence de production, la fabrication des deux modèles CSeries fera travailler 3 500 personnes au Québec, sans parler des retombées importantes chez plusieurs fournisseurs. Il est donc fort probable qu'une partie des employés mis à pied aujourd'hui seront rappelés, en plus de ceux qui pourront être réaffectés à d'autres fonctions au sein de l'entreprise », a souligné le ministre.

Le ministre a conclu en rappelant que les employés qui perdront leur travail peuvent bénéficier de certains programmes offerts par le gouvernement pour les soutenir et les aider dans leur recherche d'emploi.