« Pendant que le gouvernement gère avec rigueur, l'opposition agite des épouvantails. » - Nicolas Marceau
jeudi 15 août, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – « Notre gouvernement se consacre à la croissance de l'économie et à la saine gestion des finances publiques, contrairement à Philippe Couillard, qui préfère agiter des épouvantails. Les propos alarmistes et les angoisses libérales ne trompent personne : tout le monde se souvient que les libéraux ont gonflé la dette du Québec de près du tiers et ont plongé le Québec en déficit », a déclaré le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau.

La situation économique et financière du Québec se compare avantageusement à celle de ses voisins. « Alors que les gouvernements fédéral et ontarien font face à des déficits très importants, le Québec sera de retour à l'équilibre budgétaire dès cette année. En ce qui concerne le contrôle des dépenses, notre gouvernement a livré la marchandise, avec une croissance de 1,7 % en 2012-2013, soit la meilleure performance des quinze dernières années, et ce, même si le gouvernement libéral a dépensé sans compter à la veille des élections », a ajouté le ministre.

Les dernières données sur l'emploi démontrent que le Québec compte 70 000 emplois de plus depuis le début de l'année, par rapport à la même période en 2012. La croissance de l'emploi au Québec (1,8 %) est supérieure à celle de l'Ontario (1,4 %), du Canada (1,4 %) et des États-Unis (1,6 %). « Cela démontre bien que la stratégie que nous avons établie fonctionne : stimuler l'investissement privé pour assurer la prospérité de toutes les régions », a affirmé le ministre.

Il a noté que la prévision de croissance du PIB publiée par le ministère des Finances et de l'Économie en mars dernier s'élève à 1,3 %. Les plus récentes prévisions du secteur privé confirment ces données : Desjardins prévoit une croissance de 1,3 %, alors que le Conference Board du Canada et RBC l'ont prévue à 1,4 %.

« L'angoisse libérale pousse M. Bachand à prendre des raccourcis désolants dans son analyse de la situation économique du Québec. De notre côté, nous maintenons le cap sur le retour à l'équilibre budgétaire pour 2013-2014 », a conclu M. Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?