Pêches et aquaculture commerciales - Le gouvernement du Québec accorde 131 606 $ à Merinov
mercredi 26 février, 2014
Facebook
Twitter

Îles-de-la-Madeleine – La députée des Îles-de-la-Madeleine, Mme Jeannine Richard, annonce, au nom du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, et au nom de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, l'attribution d'un soutien financier totalisant plus de 131 000 $ pour la réalisation de trois projets de recherche-développement dans le domaine des pêches et de l'aquaculture commerciales en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Grâce au Programme d'appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux, en vertu du créneau interrégional Ressources, sciences et technologies marines, et au programme Innovamer du gouvernement du Québec, Merinov, le Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches du Québec pourra mener à terme trois études au bénéfice de l'industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales.

« La mise en œuvre de ces projets traduit bien la volonté de l'industrie de mettre à profit le savoir-faire et les compétences régionales en matière d'innovation afin de développer le plein potentiel du secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales. Le Ministère est fier d'appuyer ces initiatives qui cadrent avec les objectifs de la Politique de souveraineté alimentaire en misant sur l'innovation pour améliorer la compétitivité du secteur », a indiqué M. François Gendron.

« Je suis heureuse de l'annonce de ces projets de recherche et de développement avec Merinov, projets qui vont dans le sens du Plan d'action pour les pêches et l'aquaculture commerciales et qui visent à améliorer la rentabilité des entreprises de ce secteur névralgique aux Îles-de-la-Madeleine », a mentionné Mme Jeannine Richard.

Une somme de 52 372 $ servira d'abord à réaliser un projet qui a comme objet principal de déterminer la stratégie de protection passive à déployer contre la prédation des moules par les canards. Cette aide financière est attribuée à parts égales par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) et par le ministère des Finances et de l'Économie (MFEQ).

En outre, une aide financière de 19 960 $ du MFEQ, sera mise à profit dans la conduite d'une étude visant à trouver une solution de rechange pour le transport de pétoncles princesses vers les grands centres urbains. Il s'agit essentiellement de maximiser la conservation des pétoncles durant leur transport en avion vers les marchés de Québec et de Montréal. Précisons que l'étude sera menée au centre Merinov des Îles-de-la-Madeleine et à l'entreprise Culti-Mer.

Enfin, une somme de 59 274 $ est attribuée pour mettre en œuvre un projet qui permettra de tester dans des conditions de pêche commerciale, six types d'appâts traditionnels optimisés pour la pêche au homard. En effet, la diminution des captures des espèces utilisées comme appâts et la hausse des coûts pour se les procurer amènent l'industrie et Merinov à vouloir trouver une option de substitution valable. De cette somme, le MAPAQ et le MFEQ accordent respectivement 33 562 $ et 19 382 $.

« Merinov contribue activement à la compétitivité de l'industrie québécoise des pêches, de l'aquaculture et de la valorisation de la biomasse aquatique, notamment en collaborant avec les entreprises locales, » a fait valoir Élaine Zakaïb. « En effet, ici comme ailleurs, les entrepreneurs sont les mieux placés pour comprendre les enjeux et les défis liés au développement économique de leur région et, surtout, pour y apporter des solutions durables ».

Créé en 2010 par le MAPAQ, le Collège de la Gaspésie et des Îles ainsi que l'Université du Québec à Rimouski, Merinov emploie près de 100 employés dans 4 centres situés en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord. L'organisme supervise des activités de recherche-développement, de transfert technologique, d'aide technique et de monitoring.

« Notre centre a vu le jour grâce au soutien du gouvernement du Québec. Nous sommes donc heureux de poursuivre ce partenariat qui nous permettra de mener nos recherches à l'égard des divers projets annoncés aujourd'hui. La collaboration entre Merinov et ses partenaires est l'une des valeurs les plus importantes et nous sommes heureux de pouvoir, ensemble et grâce à de tels appuis, faire progresser le secteur des pêches et de l'aquaculture vers une réussite collective », a indiqué le directeur général de Merinov, M. Patrice Element.

Ce projet s'inscrit dans les objectifs de la démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement), une priorité gouvernementale qui vise à dynamiser l'économie des régions du Québec. Elle s'appuie sur les forces régionales, sur la mobilisation et le dynamisme des gens d'affaires en région ainsi que sur la recherche de l'excellence dans les secteurs d'activité clés du Québec. Cette démarche vise à construire un système productif régional compétitif sur le plan nord-américain et mondial dans chacune des régions du Québec, par la définition et la mise en place de créneaux d'excellence qui pourront devenir l'image de marque de ces régions.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère des Finances et de l'Économie, il est possible de s'inscrire au fil RSS approprié, au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?