Pauline Marois rend hommage à Sylvain Simard
jeudi 28 juin, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – La députée de Charlevoix et chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, a tenu à adresser ces quelques mots au député de Richelieu, Sylvain Simard, qui a annoncé aujourd'hui sa décision de ne pas se représenter aux prochaines élections générales.

« Montréal, le 28 juin 2012

Monsieur Sylvain Simard Député de Richelieu 71, rue De Ramezay, bureau 101 Sorel-Tracy (Québec) J3P 3Z1

Cher collègue,

Ce n'est pas sans une certaine tristesse que j'accueille ta volonté de ne pas te représenter à titre de député de Richelieu pour le Parti Québécois. Ces années que nous avons passées ensemble, à l'Assemblée nationale, au sein du Conseil des ministres et sur le terrain auprès de nos concitoyens, m'auront permis de connaître un homme remarquable, un homme de combat, soucieux de représenter avec une grande dignité les Québécois.

S'il y a un fil conducteur dans ta vie professionnelle, il me semble bien que c'est cet amour profond du Québec et de ton peuple qui t'a toujours guidé. Comme vice-président du Parti Québécois sous notre premier chef, René Lévesque, puis comme président du Mouvement national des Québécoises et des Québécois, tu auras laissé une empreinte forte qui ne sera pas oubliée de sitôt.

En 1994, tu as été élu député de Richelieu et dès ton entrée à l'Assemblée nationale, il est apparu évident que tu étais immédiatement à ta place dans cette enceinte démocratique où sont réunis les représentants élus de la nation québécoise.

Je t'ai côtoyé au sein du Conseil des ministres sous Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry. À chaque occasion, tu as su te distinguer en agissant comme l'homme d'État que tu es, plaçant toujours les intérêts supérieurs de ton peuple au-dessus de toute autre considération. Ton obsession, que je partage, pour l'efficacité de l'État et ton sens des institutions auront remarquablement servi le Québec. Ta vaste culture littéraire et historique, ta passion pour la place du Québec dans le monde et ta volonté de soutenir la vitalité artistique et culturelle des Québécois auront marqué ton parcours unique.

Je sais que tu accordais aussi une grande importance à ton travail de député de Richelieu. Ce n'est pas un hasard si les électeurs de ta circonscription t'ont élu à cinq reprises consécutives, ce qui n'est pas un mince exploit. Cette confiance des électeurs aura été largement récompensée par l'héritage que tu laisses à tout point de vue.

Au cours des dernières années, comme chef, j'ai pu compter sur ta vaste expérience, ta sagesse et ton amour du Parti Québécois. Les nombreux nouveaux députés de notre formation élus en 2007 et en 2008 te doivent beaucoup. Aujourd'hui, notre équipe est aguerrie, très solide et prête à gouverner. Sache que cette force que nous avons durement acquise au cours des dernières années, nous t'en devons une partie. Je ne te remercierai jamais assez pour tout cela.

Comme tu le sais, les prochaines semaines seront déterminantes pour l'avenir du Québec. Notre tâche est très importante. Nous devons changer de gouvernement, changer de direction et changer de pays. Je suis confiante de nous voir relever ces défis avec succès. Je sais que nous pourrons compter sur ton soutien et je l'apprécie grandement.

En terminant, j'aimerais saluer l'homme d'État, le passionné du Québec, le souverainiste ardent et le chaleureux compagnon de route que tu auras été au cours de toutes ces années et que tu demeureras à ta façon, car le combat de ta vie n'est pas encore achevé.

Au nom du Parti Québécois, je te dis merci Sylvain. Merci pour tout ce que tu as fait et surtout d'être ce que tu es.

Original signé

PAULINE MAROIS »