Parc écotouristique de la MRC des Laurentides - « Le parc pourra dorénavant disposer d'une offre récréotouristique quatre saisons » - Sylvain Pagé
mercredi 8 janvier, 2014
Facebook
Twitter

S aint-Faustin-Lac-Carré – Le député de Labelle, responsable gouvernemental de la région des Laurentides et président du caucus du gouvernement, monsieur Sylvain Pagé, au nom du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et ministre des Transports, monsieur Sylvain Gaudreault, annonce l'attribution d'une aide financière de 49 368 $ au Parc écotouristique de la Municipalité régionale de comté (MRC) des Laurentides pour la rénovation de son pavillon d'interprétation.

Plus concrètement, le projet vise l'amélioration des infrastructures du pavillon d'interprétation qui sert de lieu d'accueil et de ralliement des visiteurs du parc. Sa rénovation est rendue nécessaire pour éviter la détérioration irréversible des infrastructures, mais aussi pour le développement d'une nouvelle offre de service d'hébergement alternatif de type « chalets perchés dans les arbres ». En effet, l'entreprise privée « Vivre-Perché » de Mont-Tremblant est prête à investir, dès le printemps 2014, dans la construction d'une vingtaine de chalets rustiques sécuritaires, disposés en hauteur, et ce, sans occasionner de torts aux arbres. Ce partenariat, entièrement financé par l'entreprise, générera des locations journalières qui rapporteront des redevances et des droits d'entrée au Parc écotouristique de la MRC des Laurentides.

« C'est avec grande fierté que le gouvernement du Québec contribue à la concrétisation de ce projet qui permettra d'améliorer l'offre de service et de mieux répondre aux besoins de la clientèle touristique de la région des Laurentides. En améliorant les infrastructures, le parc pourra dorénavant disposer d'une offre récréotouristique quatre saisons », a déclaré monsieur Pagé.

L'aide financière provient du Fonds conjoncturel de développement du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire.