Poursuite du processus de négociation dans l'industrie de la construction - La ministre Agnès Maltais demande aux parties de se remettre au travail pour conclure un accord dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel
mardi 17 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre du Travail, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, encourage les acteurs patronaux et syndicaux à se remettre dès maintenant à la tâche afin de négocier le renouvellement des conventions collectives des 77 000 travailleurs de la construction des secteurs institutionnel-commercial et industriel.

La ministre a déjà assuré les parties qu'elle mettait à leur disposition l'expertise de l'équipe de médiation-conciliation du ministère du Travail ainsi que celle de M. Normand Gauthier. Elles pourront donc compter sur ces spécialistes pour les accompagner dans la recherche d'un règlement.

« Le moment est venu de reprendre les négociations. J'invite les représentants patronaux et syndicaux à mettre de côté leurs différends et à déployer tous les efforts dont ils sont capables pour parvenir à une entente négociée. Il leur faut trouver une voie de passage permettant le renouvellement des conventions collectives des secteurs institutionnel-commercial et industriel », a déclaré la ministre Maltais.

Le 1er juillet dernier, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi no 54 sur la reprise des travaux dans l'industrie de la construction. En plus de mettre un terme à la grève dans ces secteurs, la Loi a reconduit les conventions collectives des 77 000 syndiqués jusqu'au 30 juin prochain et a majoré les salaires de 2 % pour la période du 2 juillet 2013 au 30 juin 2014.

« L'exercice qui s'amorce est important. Des outils sont offerts aux parties, incluant une personne-ressource telle que M. Normand Gauthier. Toutefois, la responsabilité d'en arriver à un accord leur revient », a conclu la ministre du Travail.

Rappelons que la dernière ronde de négociation de l'industrie de la construction avait conduit au renouvellement des conventions collectives dans les autres secteurs de l'industrie, soit génie civil et voirie ainsi que résidentiel.