Objectif : un enfant, une place! Les enfants et les parents du Québec ont droit à des services de garde de qualité
mardi 13 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Terrebonne – À la suite des émouvants reportages diffusés la semaine dernière au sujet des conditions lamentables dans lesquelles se retrouvent de jeunes enfants en milieu de garde familial, la députée de Charlevoix et chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, et la députée d’Iberville et porte-parole en matière de famille, Marie Bouillé, ont présenté aujourd’hui des propositions concrètes afin que les parents et les enfants aient accès à des services de garde de qualité partout au Québec.

Objectif : un enfant, une place

« Si le nombre de places en garderie était suffisant, des situations comme celles décrites dans les médias n’existeraient pas, a déclaré Pauline Marois. C’est parce que les parents sont incapables de trouver une place dans le réseau des garderies que des enfants se retrouvent dans un environnement inapproprié. C’est pour cette raison que le Parti Québécois prend l’engagement ferme d’offrir une place à contribution réduite dans les centres de la petite enfance et en milieu familial à chaque enfant ».

Un gouvernement du Parti Québécois s’engage à ce que le réseau des services de garde puisse accueillir un total de 250 000 enfants. Il s’agit d’un engagement à créer quelque 30 000 places à contribution réduite. « Dès la fin du premier mandat d’un gouvernement du Parti Québécois, chaque enfant aura sa place », a déclaré avec insistance Pauline Marois.

Une seule liste d’attente par région

Inscrire son enfant sur une liste d’attente pour obtenir une place à contribution réduite est un véritable casse-tête pour beaucoup de parents parce que ce ne sont pas tous les services de garde subventionnés qui participent aux guichets régionaux centralisés. « Pour faciliter la vie des parents, sous un gouvernement du Parti Québécois, tous les milieux de garde subventionnés auront l’obligation de s’inscrire aux listes d’attente centralisées dans chaque région », a pour sa part ajouté Marie Bouillé.

« Il est grand temps que l’on mette fin à cette situation qui cause confusion, perte de temps et frustration pour tous les parents du Québec. Fini les dédales et les interminables démarches pour inscrire son enfant, un seul appel sera nécessaire pour mettre le nom de son enfant sur la liste d’attente qui couvrira toutes les places subventionnées de la région », a expliqué Mme Marois.

Les familles doivent revenir au centre des préoccupations du gouvernement du Québec. Créer un réseau de services de garde adéquat qui répond aux besoins des parents et des enfants n’est pas une dépense, mais un investissement. Selon une étude produite par la Chaire de recherche en fiscalité et finances publiques de l’Université de Sherbrooke, chaque dollar investi dans ces services rapporte 1,05 $ au gouvernement du Québec et 0,45 $ au gouvernement fédéral.

« Les familles ont toujours été une priorité pour le Parti Québécois et elles continueront d’être au cœur de notre action », a conclu Pauline Marois.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?