Nouveau Plan Chantiers Canada - Le ministre Gaudreault entend défendre les intérêts du Québec en matière d'infrastructures municipales
vendredi 27 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Gatineau – Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et ministre des Transports, monsieur Sylvain Gaudreault, souhaite profiter de la présence du ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales, monsieur Denis Lebel, à la réunion des ministres provinciaux et territoriaux responsables des administrations locales pour lui présenter ses revendications dans le cadre du prochain Plan Chantiers Canada.

« Il est primordial de défendre les intérêts du Québec. C'est pourquoi j'entends faire comprendre au gouvernement fédéral que les affaires municipales relèvent de la compétence exclusive des provinces et des territoires. Il s'agit là d'un principe fondamental qui doit être respecté », a déclaré monsieur Gaudreault.

En ce sens, le ministre souhaite rappeler qu'il s'oppose à toute intervention directe du gouvernement fédéral auprès des municipalités. Toutefois, les municipalités québécoises ont de grands besoins en matière d'infrastructures et, pour les combler, des investissements massifs devront être faits dans les prochaines années. Le gouvernement du Québec s'attend donc à recevoir sa juste part des fonds fédéraux consacrés aux infrastructures.

« Dans un souci d'efficacité, je réitère l'importance que cette part de financement nous soit transférée en bloc. Cette façon de procéder permettra d'accélérer la mise en chantier des projets et de favoriser notre croissance économique », a ajouté le ministre.

Parmi les autres revendications du ministre, soulignons qu'il réclame que l'échéancier de négociation du gouvernement fédéral soit ajusté puisqu'il ne convient pas à la réalité québécoise et qu'il met en péril la prochaine saison de construction dans les municipalités.

« Je souhaite que les revendications que j'exposerai dans le cadre de cette rencontre soient entendues et qu'elles débouchent sur des gestes concrets de la part du gouvernement fédéral », a conclu le ministre.