Neutralité religieuse de l’État, égalité hommes-femmes et intégrisme religieux - Le gouvernement doit clarifier les responsabilités et les échéances
lundi 26 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Taschereau, leader parlementaire de l’opposition officielle et porte-parole en matière de laïcité, Agnès Maltais, demande au gouvernement d’agir rapidement et de façon concrète à propos de la neutralité religieuse de l’État, de l’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que de l’intégrisme religieux.

« Le gouvernement a tous les éléments en main pour agir dès maintenant, notamment le rapport Bouchard-Taylor de 2008, le rapport Ouimet et les propositions de l’ex-députée Fatima Houda-Pepin. Toutes les enquêtes d’opinion montrent par ailleurs que les Québécois veulent que des mesures soient prises immédiatement pour lutter contre la montée de l’intégrisme et pour prévenir la radicalisation. Il est souhaitable pour la population québécoise qu’au terme de leur caucus, les libéraux présentent enfin une position claire et un calendrier précis concernant la neutralité de l’État, l’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que l’intégrisme religieux », a déclaré Agnès Maltais.

Rappelons que lors de l’assermentation des ministres, en avril 2014, le premier ministre a d’abord confié à la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, la responsabilité de présenter un projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État, l’encadrement des accommodements et la lutte contre l’intégrisme. Lors du discours d’ouverture, il a d’ailleurs annoncé un projet de loi sur ces trois aspects. Il y a une semaine, la ministre Stéphanie Vallée disait vouloir agir d’ici la fin de la session. Puis, le premier ministre a repoussé l’échéance; nous pourrions devoir attendre la fin du mandat. Enfin, la question de l’intégrisme religieux est maintenant sous la responsabilité de la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil.

« Il est plus que temps de clarifier les responsabilités et les échéances. Est-ce que la dernière déclaration du premier ministre est la bonne? Est-ce que c’est la ministre Kathleen Weil qui s’occupera de l’intégrisme religieux? Qui déposera un projet de loi pour la neutralité religieuse de l’État et l’égalité entre les hommes et les femmes? Quand cette ministre le fera-t-elle? Le gouvernement doit rapidement apporter des réponses aux Québécoises et aux Québécois », a conclu Agnès Maltais.