Négociations dans l’industrie de la construction - Le ministre Sam Hamad doit réparer son erreur
mardi 10 juin, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail, Alain Therrien, estime que le ministre du Travail, Sam Hamad, agit de façon irresponsable en brandissant la menace d’une loi spéciale pour imposer les conditions de travail dans l’industrie de la construction, alors que les négociations se poursuivent.

« Une entente négociée est toujours mieux qu’une entente imposée. Par ses propos inappropriés à ce moment-ci de la négociation, le ministre risque de nous pousser vers une entente imposée. Il vient briser l’équilibre des forces entre les patrons et les syndicats, alors que son rôle est, justement, de maintenir cet équilibre dans le monde du travail », a déclaré Alain Therrien.

Rappelons que lors du dépôt de la loi spéciale, l’an dernier, le Parti Québécois a proposé qu’elle soit en vigueur pour une période de quatre, puis de deux ans, pour permettre à la poussière de retomber.

« Malheureusement, les libéraux et les caquistes ont ignoré les avis d’experts et ont choisi l’échéance du 30 juin 2014. Aujourd'hui, le ministre doit réparer son erreur et mettre tout en place pour une négociation réussie d’ici le 22 juillet », a conclu le porte-parole.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?