Négociations dans la construction - La ministre Agnès Maltais en appelle à la responsabilité des parties
samedi 15 juin, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, a fait parvenir cet après-midi aux différentes parties une lettre dans laquelle elle leurs demande de reprendre, ou de continuer selon le cas, les échanges et de cesser d'utiliser les médias comme levier de négociations.

Vous trouverez la lettre en pièce jointe.




Québec, le 15 juin 2013



Alliance Syndicale
M. Yves Ouellet
M. Bernard Girard
M. Jeannot Levasseur
M. Sylvain Morissette

Association de la construction du Québec (ACQ)
Mme Lyne Marcoux

Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ)
M. Guy Duchesne

Association provinciale des constructeurs d'habitation du Québec (APCHQ)
M. Dominique Robert


Objet : Négociations des conventions collectives dans l'industrie de la construction

Madame, Messieurs,

Les négociations pour le renouvellement des différentes conventions collectives sont à un point tournant. Les parties à l'une des tables auraient même cessé leurs travaux.

Nul besoin de vous rappeler l'importance des enjeux et le fait que ni les entrepreneurs, ni les travailleurs et encore moins la population n'ont envie d'un conflit de travail dans ce secteur névralgique. Le contexte a changé et le conflit ouvert n'est plus un mode de résolution des différends.

Vous avez été choisis par vos pairs pour mener à bien ces négociations. Je vous rappelle donc votre responsabilité personnelle de tout mettre en oeuvre pour en arriver à un règlement qui passe nécessairement par la négociation et donc par des compromis.

Je demande à ce que les échanges aux tables reprennent ou continuent, selon le cas, et que vous cessiez d'utiliser la « place publique » pour des interventions qui de toute façon sont improductives aux yeux des citoyens.

Comptant sur votre prompte collaboration, je vous prie d'agréer, Madame, Messieurs, l'expression de mes sentiments distingués.

La ministre du Travail,

Original signé par

Agnès Maltais