Motion de l’opposition officielle - Le Parti libéral veut nommer son directeur général de la Sûreté du Québec
jeudi 2 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Matane-Matapédia et porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique, Pascal Bérubé, déplore que le gouvernement libéral ait voté contre une motion qui aurait fait en sorte qu’exceptionnellement, le prochain directeur général de la Sûreté du Québec (SQ) soit nommé par les parlementaires de l’Assemblée nationale.

« Le Parti libéral a été perquisitionné par la police et il est présentement sous enquête. Il ne peut pas nommer le prochain chef de la Sûreté du Québec, ce serait tout simplement inacceptable! Pourquoi refuser que les parlementaires entendent les candidats pressentis? Pourquoi refuser que le prochain directeur général de la SQ soit nommé par les parlementaires? Pourquoi ces manœuvres de la ministre de la Sécurité publique pour éviter de faire preuve de transparence? », a questionné Pascal Bérubé.

« Lors de sa nomination, la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a affirmé qu’elle comptait rendre plus transparent le processus de nomination du directeur de la SQ. Malheureusement, on comprend aujourd’hui que ce n’était que de belles paroles et qu’elle entend personnellement choisir qui sera le prochain numéro un de la SQ », a ajouté le député.

La motion rejetée par les libéraux demandait que la Commission des institutions procède à l’audition des trois candidats recommandés par le comité de sélection mis sur pied par la ministre de la Sécurité publique.