Motion de l’opposition officielle - Le gouvernement libéral continuera de couper dans les crédits d’impôt
jeudi 20 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, dénonce les intentions libérales de continuer à couper dans les crédits d’impôt aux entreprises. Le gouvernement a en effet voté contre une motion réclamant le maintien de ces crédits d’impôt, présentée aujourd’hui à l’Assemblée nationale par le député.

« Cette semaine, le ministre Jacques Daoust a lancé un pavé dans la mare en se déclarant en désaccord avec les coupes dans les crédits d’impôt. Ces compressions nuisent au développement économique et à la création d’emplois. Dans plusieurs domaines d’excellence du Québec, ces crédits d’impôt ont permis à de nombreuses entreprises de grandir et de faire leur marque. De plus, malgré la situation économique actuelle, où 82 000 emplois à temps plein ont été perdus depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux, ceux-ci n’ont toujours pas de plan économique. Tout ce qu’ils offrent aux entreprises, c’est de l’incertitude et de l’inquiétude », a déclaré Nicolas Marceau.

La motion à laquelle le gouvernement et la CAQ ont refusé leur appui se lit comme suit :

« Que l'Assemblée nationale approuve la position du ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations selon laquelle il faut maintenir les crédits d'impôt destinés aux sociétés de jeux vidéo, à l’aéronautique, aux technologies de l'information et aux entreprises culturelles. »

« La CAQ, de son côté, a fait preuve de son amateurisme habituel en exigeant du gouvernement qu'il réduise de 2 G$ l'aide fiscale aux entreprises, ce qui représente pratiquement la totalité des sommes allouées actuellement. François Legault a eu la possibilité d’apprendre, lors du débat entourant la motion, que les crédits qui peuvent être modifiés ou abolis ne totalisent pas 4 G$, comme il l'a prétendu à plusieurs reprises, mais bien la moitié de cette somme. Faut-il comprendre que le chef de la CAQ veut couper toute l’aide fiscale accordée aux entreprises? », a conclu Nicolas Marceau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?