Crimes à caractère sexuel - Appui unanime à une motion présentée par le Parti Québécois
vendredi 1 mars, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 28 février 2019 – La députée de Joliette et porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de justice, Véronique Hivon, a de nouveau obtenu l'unanimité des députés de l'Assemblée nationale, cette fois au bénéfice des victimes d'agressions sexuelles.

EN BREF

  • Présentée ce matin, la motion demandant au gouvernement d'abolir le délai de prescription pour les victimes d'une agression à caractère sexuel a été adoptée à l'unanimité.
  • Il est plus que temps que cette injustice soit corrigée; nous attendons maintenant des actions concrètes, rapidement.

Véronique Hivon l'a exprimé à de nombreuses reprises, déjà : si un crime à caractère sexuel a été commis, même s'il remonte à plusieurs décennies, son auteur doit pouvoir faire l'objet d'une poursuite. Les victimes de ce type d'agressions n'ont pas à subir la pression qu'entraîne le délai de prescription; elles ont souvent besoin de temps, entre autres pour trouver la force de dénoncer, et leur processus de guérison doit être respecté.

« De trop nombreuses victimes de crimes à caractère sexuel attendent ce moment depuis des années. Elles réclament, à raison, justice et réparation. Un crime est un crime, une agression demeure une agression, peu importe à quand remontent les gestes qui ont causé du tort », a déclaré d'emblée la porte-parole.

« Nous nous réjouissons de l'appui unanime qu'ont manifesté les parlementaires, aujourd'hui, pour l'abolition du délai de prescription. Puis, compte tenu du fait que la CAQ réclamait elle aussi cette intervention lorsqu'elle était dans l'opposition, nous nous attendons à ce que la ministre de la Justice, Sonia LeBel, donne rapidement suite à ce vote et qu'elle modifie le Code civil afin que toutes les victimes d'un crime à caractère sexuel puissent espérer, un jour, lorsqu'elles l'auront décidé, obtenir réparation », a conclu Véronique Hivon.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?