Mission économique du ministre Lisée en Allemagne: des perspectives de collaboration prometteuses pour le secteur québécois de l'électromobilité
samedi 22 juin, 2013
Facebook
Twitter

Dresde, Allemagne – Au terme de la mission qu'il a dirigée en Allemagne en compagnie de l'adjoint parlementaire à la première ministre, responsable de l'électrification des transports, M. Daniel Breton, et d'une dizaine d'entreprises et d'organismes québécois du secteur de l'électromobilité, le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, M. Jean-François Lisée, estime que le Québec doit intensifier sa collaboration technique, scientifique et commerciale avec des partenaires allemands.

« L'Allemagne affiche une volonté politique et détient une expertise de premier plan qui ont en font un partenaire incontournable pour favoriser le développement de l'industrie québécoise de l'électromobilité. Nos relations de longue date avec la Bavière et la Saxe, en particulier, profiteront assurément à l'avancement de l'électrification des transports au Québec, un projet majeur de développement économique et de développement durable pour notre société », a déclaré le ministre Lisée.

À Munich, l'ensemble de la délégation québécoise a assisté à une présentation des activités du constructeur automobile BMW dans le secteur du véhicule électrique. Un atelier de travail avec des représentants d'entreprises et d'autres intervenants du milieu a entre autres permis d'échanger sur des perspectives de collaboration dans le cadre du programme de Vitrines régionales en électromobilité du gouvernement fédéral allemand. Notons que la Bavière et la Saxe ont tous deux retenu le Québec comme partenaire international de ce programme visant à développer le secteur de l'électromobilité.

À Dresde, une visite des installations de Volkswagen de même qu'une présentation des activités de l'entreprise dans le secteur de l'électromobilité figuraient au programme. Une rencontre a également eu lieu avec des représentants de la Société des transports de Dresde, qui gère l'un des plus importants réseaux de tramway en Allemagne. La Société est aussi engagée, avec le gouvernement de Saxe, dans un projet visant à augmenter la quantité d'autobus hybrides dans les municipalités saxonnes. Enfin, l'adjoint parlementaire et la délégation d'affaires ont pris part à un atelier de travail en électromobilité à l'Institut Fraunhofer, un organisme de recherche en sciences appliquées, auquel étaient conviés plusieurs partenaires potentiels saxons.

« Le Québec est bien positionné pour devenir chef de file en matière d'électrification des transports. Il a sa disposition une énergie électrique de source renouvelable et possède une expertise, par exemple, dans le développement de batteries et de nouveaux systèmes motopropulseurs et électroniques de puissance. Toutefois, dans ce secteur hautement compétitif, notre succès repose également sur notre capacité à établir des partenariats d'affaires et scientifiques », a indiqué M. Breton.

Entente Québec-Bavière en matière de jeunesse

En marge d'un entretien à Munich avec la ministre des Affaires fédérales et européennes de l'État de Bavière, Mme Emilia Müller, le ministre Lisée a assisté à la signature d'une entente visant à développer les échanges jeunesse entre le Québec et la Bavière.

Par cette entente, Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) et la Chancellerie d'État de Bavière souhaitent favoriser la participation de jeunes Québécois et Bavarois à des programmes conjoints d'échanges et à des projets internationaux. Ces projets viseront l'amélioration des qualifications professionnelles des jeunes du Québec et de Bavière en leur offrant la possibilité de vivre des expériences concrètes qui faciliteront leur intégration au marché du travail. LOJIQ et l'État de Bavière entendent également favoriser les échanges dans le domaine de la formation professionnelle.

« En accordant aujourd'hui une plus large place à la jeunesse, notre riche collaboration avec la Bavière se trouve plus que jamais tournée vers l'avenir. J'invite les jeunes du Québec et de Bavière à saisir ces nouvelles occasions qui contribueront assurément à enrichir leur parcours professionnel et personnel », a déclaré le ministre Lisée.

Rappelons que la Bavière est l'un des plus importants partenaires institutionnels du Québec à l'étranger. Plus de 500 projets de coopération dans les domaines culturel, économique, scientifique et éducatif, entre autres, ont été inscrits à la programmation depuis bientôt 25 ans.

Rencontres politiques en Bavière et en Saxe

Le ministre s'est également entretenu avec la ministre de la Justice de Bavière, Mme Beate Merk. Ils ont tous deux participé à une activité soulignant la Fête nationale du Québec dans la capitale Bavaroise.

À Dresde, M. Lisée a rencontré le ministre-président de la Saxe, M. Stanislaw Tillich, de même que la ministre des Sciences et des Arts, Mme Sabine von Schorlemer. Le ministre Lisée a également pu s'entretenir avec le secrétaire aux Affaires extérieures de Catalogne, M. Roger Albinyana, en visite dans la capitale saxonne.

L'Allemagne est le plus important partenaire commercial du Québec en Europe. Déjà premier client européen du Québec en 2011, ce pays est depuis l'an dernier son principal fournisseur de produits en provenance d'Europe.

Le ministre Lisée poursuit sa mission européenne à Bruxelles et à Paris jusqu'au 26 juin.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?