Mission économique au Mexique - L’austérité libérale nuit aux exportateurs québécois, selon Manufacturiers et Exportateurs du Québec
mercredi 14 octobre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – En réaction aux déclarations du président de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), Éric Tétrault, lors d’une entrevue donnée hier soir à Radio-Canada, le député de Sanguinet et porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie et d’exportations, Alain Therrien, et la députée d’Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole en matière de relations internationales, Carole Poirier, somment le gouvernement libéral de cesser de nuire à nos entreprises qui font de l’exportation. M. Tétrault a donné cette entrevue alors qu’il participe à la mission économique du premier ministre Philippe Couillard au Mexique.

« Les manufacturiers et les exportateurs du Québec sont inquiets de l’austérité libérale et des compressions qui tombent brutalement sur les représentations du Québec et nuisent, donc, à la compétitivité du Québec dans le monde. Visiblement, Philippe Couillard et Jacques Daoust n’ont pas de plan économique, pas de vision pour le Québec. Tout ce qu’ils ont, c’est une paire de ciseaux. Quand ce gouvernement va-t-il proposer un vrai plan économique? Peut-il minimalement cesser de nuire, s’il n’aide pas? », a déclaré le député de Sanguinet.

La députée d’Hochelaga-Maisonneuve a pour sa part rappelé que le commerce extérieur doit faire partie intégrante de la politique internationale du Québec. « Dans un souci d’efficacité, de cohérence et de vision, nous avions choisi de fusionner les ministères des Relations internationales et du Commerce extérieur parce qu’il allait de soi que le Québec y gagnait. Le gouvernement libéral a quant à lui décidé, d’abord, de diviser de nouveau ces deux fonctions, pour ensuite sabrer le réseau diplomatique du Québec, et ce, partout dans le monde. On voit ce que ça a donné : des missions économiques mal préparées, des erreurs diplomatiques majeures. Maintenant, on apprend de la bouche des manufacturiers et des exportateurs que les suivis des missions sont déficients, ce qui nuit à leurs chances de percer de nouveaux marchés. Ce gouvernement est profondément amateur! », a-t-elle affirmé.

Investir en innovation

Le président de MEQ a aussi rappelé au gouvernement qu’il importait d’investir massivement en innovation, un avis que partage le Parti Québécois. « Notre gouvernement avait lancé une politique nationale de la recherche et de l’innovation ainsi qu’un plan de développement du commerce extérieur, une première au Québec. Les libéraux, eux, ont abandonné tout cela, par manque de vision et par idéologie comptable. Ils n’ont pas compris qu’investir dans les exportations québécoises, c’est investir dans le développement du Québec. Je demande au ministre Jacques Daoust de remettre ces politiques sur les rails. C’est la relance du Québec qui est en jeu », a conclu Alain Therrien.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?