Mission du ministre Kotto à Angoulême : une première déclaration d'intention entre le gouvernement du Québec et le gouvernement de la République française est signée
lundi 26 août, 2013
Facebook
Twitter

Québec – À son retour de mission, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, s'est dit satisfait de son passage au Festival du film francophone d'Angoulême, particulièrement en raison de la signature de la déclaration d'intention entre le gouvernement du Québec et le gouvernement de la République française portant sur la coopération dans le domaine de la culture.

« Il existe entre la France et le Québec un réel partage de goûts, d'intérêts et d'idées en matière de culture. La France et le Québec voient les œuvres de leurs créatrices et de leurs créateurs rayonner partout dans le monde, ce qui confirme que ces deux nations livrent chacune un message artistique qui trouve une résonance incontestable. Ce rayonnement culturel franco-québécois, à travers la diffusion des œuvres sur des tribunes communes, peut devenir un fer de lance du caractère francophone dans le monde et permettre ainsi de conquérir de nouveaux marchés », a déclaré le ministre Kotto.

Par la signature de cette première déclaration d'intention, le ministère de la Culture et des Communications (MCC), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) ainsi que la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) travailleront avec l'Institut français afin d'enrichir les liens dans l'ensemble des chaînes culturelles québécoise et française. Concrètement, le MCC et l'Institut français désirent, entre autres, une meilleure circulation de l'information concernant les priorités de chacun des participants, le partage des connaissances et de l'expertise dans tous les secteurs culturels, le travail en partenariat pour maximiser la visibilité des actions.

Les signataires de la déclaration, le ministre Kotto et la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie, Mme Yamina Benguigui, ont exprimé le souhait de développer davantage les échanges culturels, les partenariats, les coproductions ou tout autre projet et de poursuivre un travail de coopération dans l'ensemble des secteurs culturels, en explorant des initiatives innovantes et des approches nouvelles, en échangeant des bonnes pratiques et en favorisant des projets conjoints au Québec, en France ou en pays tiers.

Cette déclaration d'intention sera assortie d'un plan d'action en matière de culture. Des échanges auront lieu entre des représentants du MCC, du CALQ, de la SODEC et de l'Institut français, en vue de l'élaboration et de la mise en œuvre de ce plan. Parmi les actions envisagées, mentionnons la facilitation d'actions communes dans les pays du Sud, bien souvent francophones, et le développement de la circulation des films québécois et français, notamment dans la francophonie.