Mise à jour économique et financière - La CAQ a les moyens d’en faire beaucoup plus
jeudi 7 novembre, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 7 novembre 2019 – Le député de René-Lévesque, leader parlementaire du Parti Québécois et porte‑parole en matière de finances et d’économie, Martin Ouellet, affirme que le principal constat qui se dégage de la mise à jour économique et financière présentée aujourd’hui, c’est que le gouvernement de la CAQ a les moyens d’en faire beaucoup plus pour améliorer la vie des Québécois, mais qu’il cache de l’argent.

 
EN BREF

  • La CAQ cache ses surplus, comme le faisait le Parti libéral de Philippe Couillard.
  • Le versement du crédit d’impôt pour les plus démunis ne devient pas totalement automatique, malgré ce qu’on tente de nous faire croire.
  • Deux faiblesses du dernier budget sont enfin corrigées : le retour au tarif unique en service de garde et l’élargissement du supplément pour enfant handicapé.

 

« Malheureusement, la CAQ continue d’appliquer la manœuvre inventée par le Parti libéral pour cacher ses surplus. Depuis 4 ans, on se fait dire en début d’année financière que les finances seront serrées. Puis, comme par magie, en cours d’année, on découvre des surplus! En tout, c’est une somme de 12 milliards que les libéraux et la CAQ ont cachée en 4 ans. Mais, chaque fois, le gouvernement affirme qu’on doit ces plaisantes nouvelles à la "bonne performance de l’économie"… alors qu’il s’agit simplement d’une manœuvre comptable douteuse », a indiqué Martin Ouellet.

 

À preuve, aujourd’hui, on constate que le surplus a presque doublé en six mois; il est passé de 2,5 à 4,8 milliards! « Ainsi, la CAQ poursuit le stratagème libéral : faire baisser les attentes en disant ne pas avoir d’argent disponible, puis faire pleuvoir les milliards au moment opportun. Pour l’année en cours, le gouvernement prévoit 1,4 milliard de surplus, mais tout porte à croire qu’au prochain budget, ce surplus aura augmenté et le gouvernement va annoncer davantage de dépenses. On connaît la chanson! », s’est désolé le porte-parole.

 

Par ailleurs, le gouvernement essaie de nous faire croire qu’il rend automatique le versement du crédit d’impôt pour solidarité à tous les prestataires de l’assistance sociale y ayant droit, et ce, un mois à peine après avoir rejeté une motion du Parti Québécois à ce sujet. « C’est une supercherie!, a poursuivi Martin Ouellet. Seule la composante de base, c’est-à-dire une somme de moins de 300 $ par mois, sera versée automatiquement cette année. Rien ne change, par contre, pour les montants importants liés essentiellement à l’endroit où habite la personne. Le gouvernement est-il en train de nous dire qu’il a besoin d’une déclaration de revenus pour savoir si une personne habite en CHSLD ou dans un village nordique, alors qu’il n’a qu’à regarder l’adresse sur le chèque? »

 

Toutefois, deux faiblesses du dernier budget sont maintenant corrigées. « Premièrement, le retour au tarif unique en service de garde subventionné, à 8,25 $ par jour. C’était très attendu; ça signifie l’abolition de la taxe libérale sur les familles. Deuxièmement, l’élargissement du supplément pour enfant handicapé – le grand absent du budget du printemps. D’ailleurs, c’est le Parti Québécois qui avait signalé cet "oubli", et ce sont les parents de ces enfants qui ont forcé le gouvernement à revenir à la raison », a souligné Martin Ouellet.

 

Le tableau ci-dessous illustre la manœuvre libéralo-caquiste :

 

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?