Martin Coiteux doit négocier de bonne foi
mardi 16 décembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – À la suite du dépôt des offres du gouvernement pour le renouvellement des conventions collectives de la fonction publique, le député de Sanguinet et porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du trésor, Alain Therrien, invite le gouvernement libéral et son président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, à négocier de bonne foi avec les représentants syndicaux.

« Le processus de négociations débutant, nous invitons le président du Conseil du trésor à mettre de côté son ego et à négocier dans le respect des travailleurs et de la capacité de payer des citoyens du Québec. Notre fonction publique, ainsi que les travailleurs de la santé et de l’éducation, sont des gens engagés, qui s’investissent pour le bien-être de la population. Nous avons tout intérêt, socialement, à maintenir cette qualité et à recruter les meilleurs candidats possible pour œuvrer en son sein, car nous devons y préserver l’expertise. Ce souci constant devrait demeurer dans l’esprit du gouvernement libéral, alors que s’amorcent les négociations », a déclaré Alain Therrien.

Subirons-nous le retour de la vieille recette libérale?

Le député exprime par ailleurs sa crainte de voir revenir la bonne vieille méthode libérale, faite d’affrontements et de divisions. « Nous gardons en mémoire les nombreuses crises qu’a créées le gouvernement libéral depuis 2003, ainsi que la colère et l’inquiétude qu’il a semées. Personne, au Québec, ne souhaite le retour de cet état d’esprit général. Le gouvernement libéral doit donc négocier de bonne foi », a conclu Alain Therrien.