Lutte contre l’intégrisme - La création d’un poste d’observateur devient urgente
mercredi 20 mai, 2015
Facebook
Twitter

Québec – À la suite de l’arrestation, à Montréal, de jeunes soupçonnés de vouloir joindre les rangs de l’organisation terroriste État islamique, la députée de Taschereau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, Agnès Maltais, presse la ministre de la Justice de déposer, d’ici la fin de la présente session parlementaire, un projet de loi pour lutter contre les phénomènes de l’intégrisme religieux et de la radicalisation.

« La démonstration est faite : quoi qu’on en pense, même au Québec, le phénomène de l’intégrisme religieux est bien réel, et nous devons nous y attaquer. La ministre de la Justice s’était engagée, il y a plus d’un an, à déposer rapidement un projet de loi, mais l’échéance est sans cesse repoussée. Aujourd’hui, elle est d’ailleurs restée étrangement silencieuse, refusant de répondre aux questions, ce qui laisse croire que le dépôt d’un projet de loi sur la laïcité, la neutralité religieuse et les accommodements raisonnables sera encore une fois reporté. De plus, si on tient compte du fait que c’est la ministre de la Sécurité publique qui s’est levée pour répondre à mes questions, peut-on y voir le signe que le gouvernement entend traiter la question sous l’angle de la coercition, au lieu d’axer sur la prévention? », a demandé Agnès Maltais.

La députée rappelle qu’en février dernier, le Parti Québécois a déposé le projet de loi no 395, Loi sur l’observateur de l’intégrisme religieux, proposant la création d’un poste d’observateur, destiné à comprendre l’intégrisme religieux, à le documenter et à le prévenir. « Actuellement, les parents inquiets n’ont d’autre choix que celui de contacter la GRC. C’est insensé. Ils devraient pouvoir compter sur des ressources en amont. Un observateur de l’intégrisme pourrait, justement, proposer des pistes d’action et de solution pour outiller les familles », a?t?elle conclu.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?