Lutte contre l'homophobie - Le ministre de la Justice présente le bilan de la campagne de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie
jeudi 7 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Justice et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, monsieur Bertrand St-Arnaud, est heureux de rendre public le bilan de la vaste campagne médiatique de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie, lancée par le gouvernement du Québec en mars dernier.

Au terme de la campagne, la maison de sondage SOM a été mandatée afin de mesurer l'impact de cette campagne gouvernementale sur les perceptions et les attitudes des Québécoises et des Québécois à l'égard de la diversité sexuelle.

« Nous avons fait le pari audacieux de surprendre sans choquer et d'amener chacun d'entre nous à s'interroger sur son degré d'ouverture personnelle. Cette remise en question constitue la base d'un changement réel et durable pour un Québec plus ouvert et plus riche de sa diversité, un Québec pour tous », a souligné le ministre Bertrand St-Arnaud.

La campagne de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie comportait la diffusion de deux publicités télévisées en français et d'un message radio en anglais. En complément aux messages, un site Web interactif conviait les visiteurs à évaluer leur aisance à l'égard de la diversité sexuelle et à en apprendre davantage sur les différents visages de l'homophobie et sur les ressources disponibles, de même qu'à réagir à des mises en situation.

Des publicités qui ont fait réfléchir

L'évaluation de la campagne de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie du ministère de la Justice montre de très bons résultats, particulièrement en ce qui a trait à la pénétration de la campagne : plus des trois quarts des adultes québécois (76 %) ont été joints par l'une ou l'autre de ses composantes. Ce succès est surtout attribuable aux publicités télévisées; à ce propos, notons que la version masculine de la publicité a été davantage remarquée que la version féminine.

Parmi les Québécois exposés à la campagne, environ un sur cinq affirme que les publicités l'ont poussé à réfléchir à ses propres attitudes à l'égard de la diversité sexuelle, rejoignant ainsi tout à fait l'objectif fixé. Plus du tiers des Québécois ont d'ailleurs discuté des publicités avec leurs proches ou leurs collègues de travail.

Par ailleurs, 4 % des Québécois exposés à la campagne disent avoir changé d'opinion à l'égard de l'homosexualité après avoir vu les publicités. Cette proportion est significativement supérieure, entre autres, parmi ceux qui se disaient peu ou pas du tout ouverts à la diversité sexuelle (14 %). Sachant que la majorité se dit personnellement très ou assez ouverte à la diversité sexuelle, nous pouvons affirmer que ces changements d'opinions et d'attitudes chez les individus concernés sont positifs.

« Si le gouvernement a choisi d'investir pour réaliser cette campagne, c'est qu'il y a encore des attitudes et des comportements homophobes dans la société québécoise. Par cette campagne de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie, la première du genre au Québec et ne comptant que peu d'équivalents ailleurs dans le monde, le gouvernement du Québec a jeté les bases des actions à venir pour contrer ce fléau », a déclaré le ministre Bertrand Saint-Arnaud

Rappelons que cette campagne s'inscrit parmi les mesures phares du Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016. Ce plan prévoit une deuxième phase à cette campagne de sensibilisation en 2014-2015.

Le rapport d'évaluation de la campagne est disponible en ligne : www.justice.gouv.qc.ca/homophobie.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?