Lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale : le Parti Québécois veut une commission parlementaire
vendredi 21 octobre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – « L’adoption d’une loi en 2002 par le Parti Québécois pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale a, depuis, forcé le gouvernement à ajuster ses programmes. Malgré tout, le travail est loin d’être complété : encore trop de personnes vivent dans la misère et certaines décisions prises au cours des dernières années ont été catastrophiques, notamment par des hausses de tarifs majeures. Il est temps de faire le point ».

C’est ce qu’a déclaré le député de Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’emploi, de solidarité sociale et de lutte à la pauvreté, Dave Turcotte, réitérant la demande formulée par le Parti Québécois, le 14 juin dernier, pour la tenue d’une commission parlementaire.

Cette demande est appuyée par de nombreux organismes de même que par le Collectif pour un Québec sans pauvreté. L’objectif visé est de faire l’étude de l’avis du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale sur les cibles de revenu transmis au gouvernement en 2009.

« Il est aujourd’hui nécessaire que les parlementaires entendent les experts indépendants qui ont participé à la rédaction de cet avis et les organismes qui agissent directement auprès des plus démunis afin de vérifier si la réponse gouvernementale venue en juin 2011 est à la hauteur. C’est notre devoir, comme élus, de s’assurer que non seulement la loi, mais aussi l’esprit de la loi adoptée en 2002 soient respectés. Nous souhaitons donc que le gouvernement libéral réponde enfin à cette demande de commission parlementaire formulée en juin dernier et qui fait l’objet d’un très large consensus au Québec», a conclu Dave Turcotte.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?