Lorraine Pintal représentera le Parti Québécois dans la circonscription de Verdun
vendredi 7 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – La première ministre et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, est fière d'annoncer la candidature de Lorraine Pintal dans la circonscription de Verdun. « Je suis très heureuse de pouvoir compter sur le talent et la créativité de cette grande Montréalaise. Lorraine est une figure incontournable du milieu culturel montréalais et québécois. Ce qu’elle pourrait apporter, comme députée de Verdun, est unique », a déclaré Pauline Marois.

Comédienne, metteure en scène, réalisatrice, animatrice et auteure, Lorraine Pintal est à la tête du Théâtre du Nouveau Monde depuis 1992. Elle siège présentement à titre de vice-présidente du comité exécutif au Partenariat du Quartier des Spectacles. Mme Pintal préside également le conseil d'administration de la Vitrine culturelle de Montréal et fait partie du conseil d'administration de Télé?Québec depuis cinq ans.

« C'est vraiment un honneur pour moi de joindre l’équipe du Parti Québécois. Je suis enthousiaste à l’idée de représenter les citoyens de Verdun. Je mettrai à profit l’énergie que l’on me connaît afin de faire rayonner la ville de Montréal en soutenant les créateurs, les organismes et les entreprises qui exportent notre savoir-faire et notre vitalité culturelle », a indiqué Lorraine Pintal.

Pauline Marois a profité de l’occasion pour rappeler les investissements majeurs réalisés par son gouvernement pour appuyer les organismes culturels de Montréal. Mentionnons seulement que l’École de danse contemporaine de Montréal, Les Grands Ballets Canadiens et l’Agora de la danse profiteront de la réfection et de l’agrandissement de l’édifice Wilder. De plus, 50 M$ seront investis à la Société de la Place des Arts.

« Nous avons soutenu l’ensemble du milieu culturel québécois. Nous avons investi dans nos grandes institutions et nous avons posé des gestes pour favoriser l’accès à la culture. Nous sommes fiers de nos créateurs et nous sommes déterminés à continuer de les soutenir, pour permettre à notre culture de rayonner davantage », a affirmé Pauline Marois.

Il nous faut les moyens d’agir

Nous avons un plan et l’équipe pour réussir. Aujourd'hui, il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin encore.