Loi sur les mines: le PLQ choisit l'obstruction contre les intérêts du Québec
dimanche 8 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec — Le Leader du gouvernement et député de Chicoutimi, monsieur Stéphane Bédard, a tenu à réagir à la sortie du Parti libéral du Québec (PLQ) plus tôt aujourd’hui : « Les demandes formulées par le PLQ sont une véritable mascarade pour retarder l’adoption le plus rapidement possible d’un projet de loi attendu depuis longtemps. Ils utilisent délibérément les subterfuges pour masquer la réalité : le PLQ est contre la modernisation des règles qui légifèrent l'industrie et ne veut rien savoir de la transformation au Québec. Rien n’a changé depuis l’ère Charest ».

Le gouvernement du Québec a demandé samedi dernier à ce que l’Assemblée nationale du Québec siège exceptionnellement le lundi 9 décembre 2013 pour faire adopter le projet de loi 70 (Loi modifiant la Loi sur les mines) par le biais d’une procédure législative d’exception. Le PLQ a aujourd'hui demandé de révoquer la convocation spéciale et d’étaler sur plusieurs jours l’étude du projet de loi 70 : « Cela fait des années que les Québécois attendent une réforme minière. L’élection partielle de Philippe Couillard, demain, n’est pas une raison pour décevoir les Québécois deux fois! », a tranché monsieur Bédard.

Rappelons que dans les dernières semaines, après avoir tenté de faire adopter son projet de loi sur les mines, le gouvernement est parvenu à une entente avec la Coalition avenir Québec pour l’adoption d’un projet de loi équilibré à la faveur des citoyens, des municipalités, des minières et des groupes environnementaux. « Visiblement, le seul et dernier obstacle à une réforme du régime minier au Québec est le PLQ », a conclu le député de Chicoutimi

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?