L'innovation au cœur de la Politique industrielle québécoise - Le ministre Réjean Hébert et le député Serge Cardin annoncent l'attribution d'une aide financière de 400 000 $ à l'entreprise Laboratoire M2
lundi 21 octobre, 2013
Facebook
Twitter

Sherbrooke – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés et de la région de l'Estrie, M. Réjean Hébert, accompagné du député de Sherbrooke, M. Serge Cardin, a annoncé, au nom de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, le versement d'une contribution financière non remboursable de 400 000 $ à l'entreprise Laboratoire M2, spécialisée dans la désinfection naturelle et biodégradable, pour appuyer un projet d'investissement évalué à plus de 2,7 millions de dollars. Le soutien du gouvernement permettra à l'entreprise d'accélérer la recherche et le développement et de commercialiser de nouveaux produits.

« Grâce à sa capacité d'innover et à son expertise scientifique et technique, Laboratoire M2 est un véritable chef de file québécois en matière de biosécurité », a déclaré Réjean Hébert. « Nous sommes particulièrement fiers d'appuyer le projet de cette entreprise, qui s'inscrit dans une vision de développement durable pour le Québec. Cette initiative aura assurément des retombées positives pour notre industrie agroalimentaire, tout en contribuant à la vitalité économique de la région de l'Estrie. »

L'aide financière provient du Programme d'appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d'excellence et servira à mettre en place une équipe de recherche et développement axée sur la croissance d'une plateforme de désinfection à base d'ingrédients actifs naturels provenant d'huiles essentielles, dont le thym et la monarde. Le projet vise également la conception et la commercialisation de nouveaux produits désinfectants biologiques issus de cette plateforme et destinés principalement au domaine agricole.

« Plus que jamais, le Québec, et notamment ses entreprises manufacturières, doivent miser sur l'innovation et les activités de recherche et développement pour croître et se distinguer sur les marchés mondiaux », a soutenu Élaine Zakaïb. « Le projet de l'entreprise Laboratoire M2 s'inscrit dans la volonté de notre gouvernement, clairement exprimée dans la Politique industrielle québécoise 2013-2017, de soutenir l'innovation, de l'idée à la commercialisation. Les emplois actuels et futurs dépendent directement de la capacité d'innovation de nos entreprises. »


Réjean Hébert, accompagné du député de Sherbrooke, Serge Cardin, a annoncé le versement d'une contribution financière non remboursable de 400 000 $ à l'entreprise Laboratoire M2, spécialisée dans la désinfection naturelle et biodégradable. // (c) Serge Cardin (source)


Fondée en 2003, Laboratoire M2 est une entreprise spécialisée dans la conception de produits de nettoyage et de désinfection naturels, tels que le THYMOX, destinés aux domaines agricole, industriel et institutionnel ainsi qu'au grand public. Elle possède et exploite un laboratoire de microbiologie, où son équipe s'affaire à formuler des solutions durables et novatrices.

Le député Serge Cardin a tenu pour sa part à saluer les efforts et les initiatives de Laboratoire M2. « C'est une entreprise novatrice, dynamique et performante, qui constitue une démonstration éloquente du savoir-faire québécois et de la détermination des gens d'ici à faire prospérer le Québec. Je suis très fier du soutien que nous lui accordons aujourd'hui. »

Le président de Laboratoire M2, M. Serge Auray, a rappelé l'importance d'accélérer les activités de recherche et développement pour demeurer compétitif. « Afin d'assurer la croissance de notre plateforme de désinfection naturelle, il est essentiel d'accroître nos activités de recherche et développement ainsi que la mise en marché de plusieurs produits qui en sont issus », a-t-il soutenu. « L'appui du gouvernement du Québec est donc précieux et servira à augmenter notre compétitivité et à consolider notre position d'excellence dans les secteurs de la désinfection et de la biosécurité, ici comme à l'international. »

À propos de la démarche ACCORD

Le projet ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement) est une démarche stratégique de développement économique régional. Le projet s'appuie sur les forces régionales et sur la recherche de l'excellence dans les secteurs clés du Québec. Il vise à construire un système productif régional compétitif sur le plan nord-américain et mondial dans chacune des régions du Québec, par la définition et le développement de créneaux d'excellence qui pourront devenir leur image de marque.

Le créneau d'excellence Bio-industries environnementales trouve sa source dans la créativité des entrepreneurs et dans la volonté de la région de l'Estrie de préserver son patrimoine écologique. Ce créneau se distingue par son dynamisme, la mise en œuvre de son plan d'action, le caractère structurant de ses projets ainsi que la mobilisation de ses acteurs, dont l'entreprise Laboratoire M2.

Pour en connaître davantage sur la Politique économique Priorité emploi, consulter le www.economie.gouv.qc.ca/politiqueeconomique.