L'innovation au cœur de la Politique industrielle québécoise - Le ministre Yves-François Blanchet annonce un soutien financier de près de 1 million de dollars à trois entreprises manufacturières
vendredi 1 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Nicolet – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie, M. Yves-François Blanchet, a annoncé, au nom de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, l'attribution de subventions s'élevant à près de 1 million de dollars à trois entreprises manufacturières, soit Matelas René (242 411 $), Milkomax, solutions laitières (389 560 $) et Rovibec (354 581 $), pour la réalisation de leurs projets d'innovation technologique, qui totalisent plus de 3,2 millions de dollars.

« L'innovation est à la base des économies modernes et compétitives », a déclaré Yves-François Blanchet. « C'est pourquoi il est essentiel de soutenir l'innovation, la recherche et la créativité au sein de nos entreprises manufacturières. En appuyant les projets novateurs de ces trois entreprises audacieuses et dynamiques de la région du Centre-du-Québec, nous favorisons l'essor du secteur manufacturier, nous stimulons l'émergence d'un entrepreneuriat essentiel à la région et nous assurons la consolidation de 110 emplois dans la région. Il s'agit aussi d'un exemple des différents outils mis à la disposition des entrepreneurs québécois qui s'ajoutent à ceux qui sont clairement réservés à la région. »

La ministre Élaine Zakaïb a réitéré l'importance de l'innovation pour assurer la compétitivité des entreprises québécoises et a salué l'avant-gardisme des trois entreprises concernées. « Nous sommes fiers d'appuyer les projets d'entreprises qui ont à cœur de demeurer à la fine pointe de la technologie. L'innovation est d'ailleurs un des trois axes de la Politique industrielle québécoise 2013-2017. Notre secteur manufacturier est créateur d'emplois partout au Québec : il est primordial d'appuyer ses efforts de modernisation et d'innovation. »

Matelas René inc.

Fondée en 1947, l'entreprise Matelas René se spécialise dans la fabrication de matelas haut de gamme destinés à ses magasins Boutique auLit et ciblant les marchés commercial et médical. Le projet de Matelas René, évalué à 913 627 $, vise à réinventer la suspension du matelas. Il consolidera 42 emplois au sein des installations de l'entreprise situées à Nicolet.

« Nous déployons continuellement des efforts pour améliorer la qualité et le confort de nos matelas », a soutenu le directeur général de Matelas René, M. Régis Veillette. « Le soutien du gouvernement du Québec nous permettra de concevoir et de fabriquer une nouvelle technologie de suspension, au bénéfice de notre clientèle. »

Milkomax, solutions laitières inc.

Fondée en 2008, Milkomax, solutions laitières conçoit et commercialise des robots de traite pour les vaches dites entravées. À ce jour, environ 25 robots de traite sont en fonction. Son projet, qui totalise 1 023 200 $, consiste à améliorer le robot de traite actuel afin d'en faire un robot mobile permettant de traire les vaches plus efficacement.

Le projet contribuera aussi à maintenir 10 emplois à l'usine de l'entreprise, située à Sainte-Monique.

« Grâce à l'appui du gouvernement du Québec, nous pourrons concevoir un produit de deuxième génération qui répondra aux besoins actuels du domaine agricole », a souligné M. Nicolas Rousseau, directeur des ventes de Milkomax, solutions laitières. « Dans un marché où la concurrence est vive, l'automatisation permet aux agriculteurs d'accroître leur productivité. Avec la version améliorée de nos robots de traite, nous souhaitons consolider notre position dans le marché des produits automatisés et ainsi aider nos entreprises agricoles à devenir plus modernes. »

Rovibec inc.

Fondée en 1976, l'entreprise Rovibec conçoit et fabrique des équipements destinés à l'alimentation des troupeaux de vaches laitières. Rovibec distribue une vaste gamme de produits, de l'équipement d'alimentation de conception simple et efficace en passant par des équipements de haute technologie entièrement automatisés. Son projet, évalué à 1 323 772 $, vise le développement d'un robot d'alimentation de grande capacité afin de répondre à l'évolution des marchés locaux et internationaux du secteur agricole.

« Plus que jamais, notre entreprise familiale mise sur l'accroissement des nouvelles technologies pour assurer sa compétitivité et permettre l'essor du domaine agricole », a soutenu le directeur général de Rovibec, M. Martin Rousseau. « Notre projet consolidera aussi les 57 emplois actuels à nos installations situées à Sainte-Monique. Grâce au soutien du gouvernement du Québec, nous pourrons donc concrétiser un projet porteur de retombées économiques importantes pour la région du Centre du-Québec. »

Pour en connaître davantage sur la Politique industrielle québécoise 2013-2017, consulter le www.economie.gouv.qc.ca/politiqueindustrielle.